Les Pixies en concert au Zénith

Les Pixies donnaient 2 concerts à Paris cette semaine et j’ai eu la chance d’assister au concert de vendredi.

Les Pixies sur la scène du Zénith

Les Pixies sur la scène du Zénith

Cette tournée des Pixies a pour prétexte les 20 ans de l’album Doolittle. (Sorti en 1989, donc. Je recommande la lecture de cet article de VoxPop sur l’histoire de Doolittle.) Et le groupe a joué l’intégralité des morceaux de l’album, dans leur ordre d’origine, dans des versions aussi courtes que sur l’album, sans faire durer le plaisir. Et sur Doolittle, la plupart des chansons tournent autour des 2 minutes. J’imagine qu’il s’agit d’une trace des influences punk des Pixies.

En prime de Doolittle, il y a eu une dizaine d’autres morceaux, principalement tirés des faces B. Avant chaque morceau, Kim Deal précisait où on en était dans Doolittle, ou que la chanson était une façon B. Du coup, les Pixies ont joué tous leurs hits, à l’exception de Where Is My Mind, ce qui m’a surprise pour une tournée clairement orientée « faisons plaisir aux vieux fans ».

Les Pixies sur la scène du Zénith

Les Pixies sur la scène du Zénith

Les Pixies n’avaient pas l’air mécontents d’être sur scène et ils semblaient s’amuser. Mais ils ne se donnaient pas à fond. Les solos de guitare de Joey Santiago donnaient l’impression d’être simples à jouer, les cris de Black Francis étaient la chose la plus naturelle du monde. Bref, parcours de santé.

Alors, oui, ça sentait un peu la poussière et, oui, ça sentait un peu le réchauffé. Comme quand on allume le chauffage au début de l’hiver et qu’il n’a pas servi depuis des mois. Mais au final, on est bien content qu’il fasse chaud, même si l’air n’est pas très respirable. Mais ça, c’est à cause de la fumée qui a été balancée en fin de concert. En tout cas, je suis contente d’y être allée.

Sinon, je reste sur mon impression de départ : je n’aime pas le Zénith, mais cela reste surmontable. Comme beaucoup de choses.

A proximité du Zénith, à la Villette

A proximité du Zénith, à la Villette

Les morceaux joués vendredi 16 octobre au Zénith :
Dancing The Manta Ray / Weird At My School / Bailey’s Walk / Manta Ray / Debaser / Tame / Wave Of Mutilation / I Bleed / Here Comes Your Man / Dead / Monkey Gone To Heaven / Mr. Grieves / Crackity Jones / La La Love You / No. 13 Baby / There Goes My Gun / Hey / Silver / Gouge Away
Rappel :  Wave Of Mutilation (UK Surf) / Into The White / U-Mass / Vamos / Gigantic
Set list récupérée sur le site Soul Kitchen.

Numéro# – Tonton klaxonne

J’ai déjà parlé du groupe Numéro#, qui ose l’électro chantée en français. Et ça rend plutôt bien. J’avais évoqué Tonton klaxonne, ma chanson préférée de leur dernier album, Sport de Combat. Pourtant, j’avais publié la vidéo de Tout est parfait, le premier single de l’album. Il n’y a pas à ma connaissance de vidéo pour Tonton klaxonne et il faudra se contenter de ceci, mais ça fait tout de même du bien aux oreilles.

Ce bruit poupée, tu le connais
C’est comme la fois où
J’ai détruit la télé
Ouais comme ça BANG
Pas d’introduction
Plus d’informations
Et c’est moi le roi sur terre

The Knife – Tomorrow In A Year

Le groupe The Knife a travaillé à la création d’un « opéra electro darwinien », Tomorrow In A Year. La première a eu lieu à Copenhague en septembre. Ca a l’air génial et bien frappé. Cet opéra a été composé pour être interprété par une chanteuse lyrique, une chanteuse de pop et un acteur. Le rapport avec Charles Darwin reste incertain. Le dossier de presse nous dit :

Les chanteurs racontent Darwin et ils observent l’époque et la nature comme le ferait Darwin.

Comprenne qui pourra. En tout cas, la musique me plait et on retrouve très clairement le style de The Knife.

Kit – Animals

Kit : Encore un groupe découvert grâce aux Inrocks qui prédisent plein de bonnes choses pour ce groupe d’électro parisien, qui d’après eux cartonne sur scène.

Pour le moment, Kit n’a pas sorti grand-chose : une démo de 6 titres qu’on ne peut pas acheter, semble-t-il, ou alors il est temps de revoir l’ergonomie de leurs sites. Mais on peut écouter les morceaux sur le myspace et sur la page CQFD (c’est des chouchous des Inrocks, on vous dit !), dont le très chouette Animals.

Pas de clip de leurs chansons pour le moment, seulement des vidéos de leurs concerts. Le son n’est pas génial, allez plutôt écouter les titres sur myspace.

Mise à jour 12 avril 2010
Animals, le premier EP de Kit est sorti et il contient des remixes de The Penelopes, Jupiter, Mr Nô, Abstract Sound Project, Dinamic, Damn Right, Plateau Repas et Herr 2003.

Battant – Radio Rod

Une petite vidéo de Battant, groupe anglais produit par le label français, Kill the dj. Ça se veut d’inspiration new wave et ça s’écoute très bien. Le charme de la chanteuse franco-canadienne Chloé Raunet fait un peu tout le travail.

Le groupe est en concert ce soir à Paris à la Cigale. Des dates sont prévues à Toulon (le 24/10) et à Lille (le 30/10).

Mon premier Paris Web 2009

Premier billet non musical pour ce blog, pour parler d’un autre sujet qui me tient à coeur : Internet.

J’ai la chance d’assister pour la 1re fois cette année aux conférences Paris-Web. Et c’est vraiment intéressant ! Enfin pour moi, hein, pas pour ma boîte… Au menu : pratiques professionnelles, nouveaux standards du Web, HTML 5, CSS 3, accessibilité, communication avec les clients et les collègues non versés dans l’Internet… Que des sujets passionnants, présentés par des intervenants passionnés. Daniel Glazman fait un peu peur quand il s’énerve, mais sa présentation n’en était pas moins captivante.


Paris-web 2009 — 8–9–10 octobre — J’y serai !

Le mot d’ordre n’a pas changé semble-t-il depuis les dernières éditions : IE 6 must die!

Tegan and Sara – Feel It In Bones

Le prochain album de Tegan and Sara, Sainthood, est annoncé pour cet automne. Pour l’instant, pas de date précise. Le 1er single est Hell, écoutable sur le myspace de Tegan and Sara. Pour patienter, on peut écouter le titre Feel It In Bones, mixé par le dj Tiësto et figurant sur son tout nouvel album Kaleidoscope.

Les 2 soeurs feront une tournée qui passera par l’Europe en novembre, avec un concert le 18 novembre à Paris à l’Alhambra.

Adrienne Pauly – J’veux un mec

Adrienne Pauly est chanteuse et comédienne, mais j’en ai rien à foutre… Ce qui m’intéresse, ce sont ces textes qui font mouche, sa voix sensuelle et ses attitudes crâneuses, comme dans ce titre que je dédicace à mon amie G. de Get a Life .

Ta maman qu’est partie
Ton papa qu’est parti
Ton ex qui te hante
Ta moto qui te plante
Du beau temps, j’en ai rien à foutre
De la pluie, j’en ai rien à foutre
J’veux un mec, pas du vent
Regarde-moi !

Non je n’veux pas m’reprendre en main
Me calmer, prendre un petit bain
Oui, je vais rester dans mon coin
Si t’es un mec, rejoins-moi !

Embrasse-moi ou je meurs !