Archive for the ‘ Concert ’ Category

Les Femmes s’en mêlent 2014 – La programmation

Festival Les Femmes s'en mêlent 2014

Ca y est le festival Les Femmes s’en mêlent commence ! Voici notre sélection.

Le Prince Miiaou (France – rock)
Un nouvel album en poche, Le Prince Miiaou est prête à défendre ses chansons pop rock intimistes et énervées à coups de basse ou de flûte à bec. Elle a peut-être oublié de se remettre au sport avant le début de sa tournée, mais elle ne manque pas d’énergie.

Mercredi 19 mars à Tours
Mercredi 26 mars à Nantes

Anna Aaron (Suisse – pop)
Promenade pop et poétique en bonne compagnie (David Kosten, Jason Cooper, Ben Christopher…), l’album NEURO nous permet de faire plus ample connaissance avec la Bâloise Anna Aaron.

Jeudi 20 mars à Lille
Vendredi 21 mars au Havre
Samedi 22 mars à Paris
Mercredi 26 mars à Hyères
Vendredi 28 mars à Rezé
Samedi 29 mars à Clermont-Ferrand

Kandle (Canada – folk)
La jeune Kandle nous entraîne dans un ouest mythique avec son blues folk, à la fois rustique et élégant, évoquant les grands espaces et pourtant très sombre.

Vendredi 21 mars au Havre
Samedi 22 mars à Paris
Lundi 24 mars à Bordeaux
Vendredi 28 mars à Carouge
Mardi 1er avril à La Rochelle

Kadebostany (Suisse – électro)
Kadebostany est la fanfare nationale d’un pays imaginaire, qui joue une électro pop marquée par la musique des Balkans.

Vendredi 28 mars à Sannois

Laura Mvula et AlunaGeorge en concert

Festvail Les Inrocks 2013

Très belle affiche au festival des Inrocks le dimanche 10 novembre 2013 à La Cigale avec une belle place pour la pop à tendance r’n'b : Laura Mvula, AlunaGeorge, Christine and The Queens et MØ.

D’une manière générale, l’énergie ne manquait pas sur scène. était en mode gamine énervée, sautant dans tous les sens, agitant furieusement sa longue natte, voire se roulant par terre.

La prestation de Christine & The Queens était plutôt sans surprise pour ceux qui ont vu ses derniers shows. Le bassiste a été remplacé par une batteuse, mais tout le reste de la musique est assuré par une bande son. Christine & The Queens a de nouveau fait appel à des danseurs pour dynamiser l’ensemble et habiller cette scène un peu vide. Nous avons eu le droit à un nouveau titre en français dont le nom reste inconnu pour le moment. Le morceau qui marchait le mieux est Nuit 17 à 52 et c’était également le plus attendu.

Mais, aucun doute là-dessus, c’est pour AlunaGeorge que le public était là. Il s’est embrasé lorsque Aluna Francis et George Reid sont arrivés sur scène accompagnés d’un batteur et d’un bassiste. La foule s’est vite mise à danser. Impossible de résister au groove stylé qui se dégage des tubes du bien nommé Body Music, premier album du duo britannique. Aluna, à la silhouette de liane, a mené le show. La chanson la plus irrésistible pour les pieds était You Know You Like It, mais c’est Your Drums, Your Love qui a été choisie pour clore le set.

La salle s’est malheureusement un peu vidée avant l’arrivée de Laura Mvula. Il faut dire que la néo-soul de la chanteuse de Birmingham est un peu calme pour un public chauffé à blanc. Laura Mvula propose une soul jazz classieuse, accompagnée d’une contre-basse, d’un violoncelle, d’un violon, d’une harpe et d’une batterie. Elle joue elle-même du clavier sur certains morceaux. J’ai particulièrement apprécié le morceau Let Me Fall qui n’est pas sur l’album Sing To The Moon. Le set est passé très vite et était probablement le plus court de la soirée.

Courtney Barnett en concert : des places à gagner

Courntey Barnett en concert

Courtney Barnett sera en concert le 26 octobre à Paris. J’avais beaucoup aimé l’EP I’ve Got a Friend Called Emily Ferris de cette jeune Australienne, dont les mélodies rock et folk surprenantes m’avaient enthousiasmée.

Elle vient de sortir un nouvel album, A Sea of Split Peas, qui regroupe ses 2 EP How To Carve A Carrot Into A Rose et I’ve Got a Friend Called Emily Ferris. On y retrouve notamment Canned Tomatoes (dans la playlist de février), History Eraser (dans les clips avec des vélos) et Avant Gardener (ci-dessous).

Alias Production et Clumsybaby vous proposent de gagner des invitations pour le concert qui aura lieu à La Flèche d’or à Paris. Pour cela, envoyez un email à contact@clumsybaby.fr en précisant dans l’objet : Concert Courtney Barnett.

Les festivals Les Inrocks 2013

Festvail Les Inrocks 2013

Comme tous les ans, on retrouve le festival des Inrocks Paris, mais aussi à Toulouse, Bordeaux, Nantes, Caen, Nancy et Tourcoing. Je ne traiterai ici que des dates parisiennes. Les concerts les plus alléchants sont notés avec des petits plus « + ». Et vous retrouverez des liens vers les artistes déjà évoqués sur ce blog.

Mardi 5 novembre – Eglise Saint-Eustache

  • Keaton Henson

Mercredi 6 novembre – L’Olympia

  • Major Lazer
  • Rocky
  • HollySiz

Jeudi 7 novembre – La Cigale – Carte Blanche Domino

  • Austra (Canada – électro pop dark). Voir le clip de Beat And The Pulse
  • Petite Noir (Afrique du Sud – cold wave)
  • Matthew E. White
  • The Amazing Snakeheads

Jeudi 7 novembre – La Boule Noire – Kitsuné Maison en Vrai! #14

  • Swim Deep
  • Portland
  • Years & Years

Jeudi 7 novembre – Palais de Tokyo

  • Gesaffelstein & friends (DJ SET)

Vendredi 8 novembre – La Cigale +

  • Suuns (Canada – rock)
  • These News Puritans (Royaume-Uni – rock expérimental)
  • Papa
  • Young Fathers

Vendredi 8 novembre – La Boule Noire

  • Sir Sly
  • Troumaca (Royaume-Uni – pop estivale)
  • Sivu

Samedi 9 novembre – La Cigale +

  • Valerie June (Etats-Unis – folk soul)
  • Jacco Gardner (Pays-Bas – pop expérimentale)
  • London Grammar (Royaume-Uni – pop minimaliste). Voir le clip de Wasting My Young Years.
  • Lucius

Samedi 9 novembre – La Boule Noire

  • Deptford Goth
  • Arthur Beatrice
  • Sohn

Dimanche 10 novembre – La Cigale +++

  • Laura Mvula (Royaume-Uni – pop soul)
  • Alunageorge (Royaume-Uni – new r’n'b et pop). Voir le clip de Your Love, Your Drums.
  • Christine And The Queens (France – électro pop soul). Voir le clip de Nuit 17 à 52.
  • (Danemark – électro pop). Voir le clip de Waste Of Time

Dimanche 10 novembre – La Boule Noire

  • Drenge
  • Casual Sex
  • Findlay

Lundi 11 novembre – La Cigale

  • Suede (Royaume-Uni – brit pop)
  • Temples
  • Teleman

Mardi 12 novembre – Le Zénith

  • Foals
  • Breton
  • Everything Everything

Chlöe Howl en concert au Nuba

Chloe Howl

La jeune chanteuse britannique Chöe Howl était en concert au Nuba à l’occasion la soirée Kitsuné / Petit Bateau.

Le concert a commencé avec sur scène un guitariste/claviériste, une bassiste et un batteur. Au bout de quelques notes, Chlöe Howl est sorti du public et a bondi sur scène pour démarrer par le single Rumours. La chanteuse ne manque pas d’énergie, ni de talent. Elle portait une robe marinière blanche et bleue dont on devine l’origine et des Doc Martens. Hey, Chlöe, tu ne serais pas British ?

La chanteuse s’est montrée à l’aise devant un public pourtant plus composé de professionnels que de fans. Il y avait néanmoins au premier rang les mannequins Petit Bateau pour faire la clappe. Chlöe Howl a un charme effronté et juvénile. Son air canaille donne un peu d’étoffe à ses chansons pop rock. Le son n’était pas très bon et on entendait malheureusement pas bien les paroles qui sont souvent caustiques.

En plus du single No Strings, on notera le potentiel tubesque de Paper Heart (c’est sûrement les arpèges de clavier qui me font dire ça) et This Song Is Not About You.

Le concert fut court, mais cela vallait mieux à une soirée pro où les convives avaient envie de profiter de la belle terrasse du Nuba.

Set list : Rumors, Bad Dreams, Girls and Boys, In The Ocean, India, I Wish I Could Tell You, Paper Heart, No Strings, This Song Is Not About You

Sony annonce un album pour janvier avec un producteur ayant travaillé avec Adele et Lilly Allen. Patience…

Christine and The Queens en concert au Nouveau Casino

Concert de Christine and The Queens

Je suis allée voir Christine and The Queens en concert au Nouveau Casino de Paris le lundi 22 avril.

C’était l’un des premiers concerts de Christine où elle était en tête d’affiche. Le public était là pour elle et on sentait qu’elle n’en avait pas l’habitude et que cela lui faisait bien plaisir. Christine a un vrai talent pour la scène : elle occupe l’espace d’un rien, fait des plaisanteries bien senties, distile son charme. Elle passe de l’anglais ou français, de la pop au hip hop, de l’électro à la soul, sans que cela semble incongru. Nous avons entendu beaucoup de nouvelles chansons lors de ce concert. Je fonde beaucoup d’espoir sur Loving Cup (ce petit rythme de basse façon Michael Jackson, ça va swinguer !).

Attention, débauche de moyens, Christine n’est plus seule sur scène avec ses reines imaginaires : projections vidéos, danseurs, guitariste et paillettes. C’est sûrement grâce à la signature chez Because, qui va permettre la sortie d’un nouvel EP le 3 juin : Nuit 17 à 52.

Molly Nilsson en concert à l’Institut suédois

Molly Nilsson

Ca y est : le festival Les Femmes s’en mêlent 2013 est commencé avec le concert de ce soir : la Suédoise Molly Nilsson à l’Institut suédois à Paris.

Cela fait maintenant plusieurs années que l’Institut suédois accueille le premier concert du festival Les Femmes s’en mêlent. Cet hôtel particulier dans le Marais contient une galerie d’art, un café et une petite salle de spectacle. Ce soir, la salle de 150 places était pleine, les spectateurs étaient sagement assis sur leur chaise pour écouter de la musique dansante, ce qui donnait un côté arty à l’événement.

Molly Nilsson était seule sur scène s’accompagnant uniquement d’une bande enregistrée diffusée par son ordinateur (probablement en MP3, grrr). Les arrangements de Nilsson sont bidouillés avec un son très années 80 et un peu cheap, clairement fait maison. Cela contraste avec sa voix grave et expressive. Malgré leur rythme soutenu et leurs nappes électro, les chansons de Nilsson ne sont pas très funs et sont plutôt dans l’ambiance du romantique et glauque I Hope You Die By My Side. Certains titres jouent plus sur la sensualité comme In Real Life qui m’a clairement rappelé Roxy Music.

Molly Nilsson a enchaîné les morceaux pendant 45 minutes, puis a quitté la scène. Elle est revenue en nous soutenant que les rappels étaient contre-nature pour interpréter I Hope You Die. Le concert a donc été très court, mais plaisant.

Elysian Fields en concert au Petit Bain à Paris

Compte-rendu du concert d’Elysian Fields au Petit Bain à Paris le vendredi 15 mars 2013.

Le duo new-yorkais a presque improvisé ce concert à Paris, programmé 3 semaines à l’avance à l’occasion d’un voyage organisé en Corse pour le tournage d’une émission pour la chaîne de télévision Mezzo Voce.

C’était ma première visite au Petit Bain, salle qui a ouvert en 2012 à côté de la piscine Joséphine Baker. Comme elle, c’est une barge posée sur la Seine. C’est une petite salle sympathique où l’espace devant la scène est en contre-bas, comme un bassin, ce qui permet aux personnes du fond de voir, même quand elles sont petites. Et ça, c’est youpi !

Jennifer Charles et Oren Bloedow étaient seuls sur scène, elle au chant et lui à la guitare électrique. La voix de Charles est extraordinaire, aussi sensuelle que sur les albums. J’étais tout de même contente d’entendre Bloedow chanter sur Queen of The Meadow, titre dont j’avais déjà vanté les mérites.

Malgré l’ambiance à l’arrache et les verres de whisky, le show était maîtrisé. La configuration minimaliste était favorable à une atmosphère plus jazzy que « rock noir » et laissait peu de place à la surprise, avec des arrangements très simples et peu de variété entre les titres. C’est regrettable, car le fort d’Elysian Fields est de savoir créer des ambiances fortes pour chacune de leurs chansons.

Elysian Fields a cependant su marquer une rupture en présentant son nouveau projet, qui sera concrétisé par un album en 2013. Jennifer Charles a été invitée à participer à une pièce de théâtre à New York et le duo en a composé la musique. Il s’agit d’une adaptation du Rêve dans le pavillon rouge, classique de la littérature chinoise écrit au XVIIIe siècle par Cao Xueqin. Bloedow a démontré que la guitare électrique se prêtait plutôt bien aux chinoiseries.