Archive for the ‘ Mes classiques ’ Category

Liam Lynch – United States of Whatever

Liam Lynch

Liam Lynch a créé la chanson United States of Whatever pour la série de MTV Sifl and Olly. Elle devint un single à succès en 2002, puis apparut sur l’album Fake Songs en 2003. La vidéo est aussi cheap que l’était la série, dont les 2 protagonistes étaient des marionnettes bricolées avec des chaussettes, mais c’est cool.

Pourquoi United States of Whatever est-il un classique ? Parce que les « fausses chansons » de Liam Lynch sont drôlement convaincantes. Parce qu’il y a des jours où on a envie de dire « parle à ma main », « choisis un doigt » ou « whatever ».

Brigitte Fontaine – Conne

Conne est extrait de l’album Genre humain (1995) de Brigitte Fontaine, monument de la folie française.

Pourquoi Conne est un classique ? Parce que personne d’autre que soi-même n’est à blamer pour son propre malheur. Parce que les participations à Genre Humain d’Etienne Daho, des Valentins et d’Arnold Turboust. Parce que je ne sais pas jouer de la guitare électrique.

Je suis malheureuse
Parce que je suis conne
Et que tout le monde est con
Parce que j’ai raté ma vie

Sloan – The Other Man

Sloan

The Other Man est extrait de l’album Pretty Together (2001) du groupe de rock canadien Sloan.

Je n’avais jamais vu le clip de la chanson et je le trouve bizarre et sans rapport avec le sujet de la chanson. Pendant quelques secondes, on voit plein de vieux iMac bleus, comme celui que j’avais !

Pourquoi est The Other Man est-il un classique ? Parce que le rock indie du début des années 2000 déchire tout. Parce que la mélodie et le texte sont parfaits. Parce que l’on a tous été dans une situation ou un autre.

Shakespears Sister – Hello

Shakespeares Sister

Hello est extrait Hormonally Yours (1992) du duo britannique Shakespears Sister, formé de Siobhan Fahey (ex-Bananarama) l’alto et Marcella Detroit la soprano et guitariste.

Hormonally Yours est leur 2e album, un album culte pour moi, auquel ont contribué Richard Feldman et David A. Stewart (ex-Eurythmics) à la composition et Alan Moulder à la production. Il a dû son succès principalement au single Stay.

Pourquoi Hello (et tout Hormonally Yours) est un classique ? Parce que ces textes philosophiques, vengeurs et funs. Parce ces mélodies parfaites avec le son des années 90. Parce que le début des années 90 où la ligne n’est pas claire entre la pop audacieuse et l’alternative. Parce que l’album est plein de tubes. Parce que le faux gothisme avec de l’humour. Parce que la folie de Fahey et Detroit. Parce que j’ai 9 vies et que je retombe sur mes pattes.

Hello, hello turn your radio on
Is there anybody out there?
Help me sing my song
Life is a strange thing
Just when you think you learned how to use it
It’s gone

The Knife – Heartbeats

Heartbeats est extrait de Deep Cuts (2004), le 2e album du duo suédois The Knife, maintes fois célébré sur ce blog, ainsi que le projet Fever Ray de la chanteuse Karin Dreijer Andersson.

Pourquoi Heartbeats est un classique ? Parce qu’il se dégage de cette chanson une nostalgie terrible. Parce qu’il ne faut pas s’en remettre à une force supérieure. Parce qu’il ne faut jurer de rien. Parce que je n’aime pas voir pleurer mes proches. Parce qu’une bonne chose peut devenir une mauvaise chose qui peut devenir une bonne chose.

Ten days of perfect tunes
The colors red and blue
We had a promise made
We were in love

To call for hands of above
To lean on
Wouldn’t be good enough for me

Venus – She’s So Disco

La chanson She’s So Disco est le grand succès du groupe de rock belge Venus. Elle est extraite de leur premier album, Welcome To The Modern Dance Hall (1999). L’histoire de Venus a été compliquée et le groupe s’est officiellement séparé en 2007. Retenons donc cette chanson magique.

Pourquoi She’s So Disco est un classique ? Parce que le rock belge, c’est la classe. Parce que cette chanson représente la grande époque de Oui FM. Parce qu’elle est tellement disco et qu’il l’a rencontrée à Soho.

France Gall et Michel Berger – Superficiel et léger

Cette chanson me trotte dans la tête depuis un certain temps, alors, en ce vingtième anniversaire de la mort de Michel Berger, c’est le bon moment pour vous parler de Superficiel et léger, qui fait partie de mes classiques.

Pourquoi est-ce un classique ? Parce que, pour de la chanson française très datée (1992 donc), ce n’est pas trop pourri. Parce que, lorsqu’on a fait Starmania, on peut tout se permettre. Parce que les paroles sont tellement justes.

Sinon, c’est moi ou ça sent le play back ?

On nous dit fou, on nous dit ose, on change tout.
Assez d’orages, assez d’écrans, assez de boue.
Il faut vivre avec les idées qu’on s’en fait.
Il faudrait être… superficiel et léger.
Comme on voudrait certains soirs
Pouvoir un peu effacer le poids de nos mémoires.
Insensible au passé, invisible au radar.

Superficiel et léger, dans la douceur du soir.
Comme ces oiseaux des villes qui descendent vers la mer
Si belle, si belle, pour oublier l’hiver.

P.S. : Aucun lien de parenté, je précise.

New Order – Bizarre Love Triangle

La chanson Bizarre Love Triangle est extraite du quatrième album de New Order, Brotherhood, sorti en 1986.

Pourquoi est-ce un classique ? Parce qu’une chanson aussi parfaite peut être recasée en toute occasion.

I feel fine and I feel good
I feeling like I never should
Whenever I get this way, I just don’t know what to say
Why can’t we be ourselves like we were yesterday?
I’m not sure what this could mean
I don’t think you’re what you seem
I do admit to myself
That if I hurt someone else
Then I’ll never see just what we’re meant to be