Agnes Obel en concert à Bordeaux

Pour mon premier concert bordelais, j’aurai pu tomber plus mal. Je suis allée voir Agnes Obel au théâtre Femina (très belle salle) le vendredi 23 septembre 2011.

Agnes Obel

Daan

En première partie, il y avait un grand type en costume noir, chemise blanche et cravate. Il est arrivé seul sur scène et s’est installé au piano pour jouer de la guitare. Ca aurait dû me mettre la puce à l’oreille : malgré ses airs sérieux, Daan est un clown.

Il a commencé par jouer un morceau assez blues et, avec sa voix de crooner très grave, son look retro et son visage de mec qui a vécu, j’aurais juré qu’il était américain. Je l’imaginais déjà en train de chanter le générique de True Blood (Bad Thing de Jace Everett). Après ce premier morceau, Daan nous a demandé dans un français parfait mais avec un léger accent de deviner son pays d’origine, sachant qu’il avait fait 6 heures de Thalys. Daan n’est donc pas américain, mais belge, ce qui explique peut-être son humour étrange. Il a ensuite joué en samplant la guitare et en jouant du piano par dessus, ce qui a effacé le côté blues pour laisser apparaître un côté pop. A certains moments, Daan se contentait de laisser tourner la boucle de guitare et de chanter en croisant les bras et en nous regardant de son air pince sans rire.

Les paroles en anglais étaient difficilement compréhensibles, ce que je trouve regrettable, car je les soupçonne d’être aussi barrées que leur auteur. Dans la chanson Simple, qui est aussi le titre de son nouvel album, Daan a su être plus accessible dans son texte et il a entreprit de faire chanter le public « abc » et « one, two, three ». Ca rigolait dans la salle, mais nous nous sommes prêtés de bon cœur à l’exercice.

Plus d’infos sur Daan
Site officiel de Daan
Page Myspace de Daan
Daan fait aussi partie du groupe belge Dead Man Ray

Agnes Obel

Le concert d’Agnes Obel – allez, j’ose – était très chouette. Il y avait 3 musiciennes sur scène : Agnes, la Danoise, au piano, Frederique, l’Allemande, au violoncelle et Gilian, l’Ecossaire, à la harpe. Ce trio acoustique marche à la perfection et donne une ambiance intime entre le jazz, le classique et la folk. Le son est d’une qualité incroyable et les mélodies, magiques. J’ai reconnu les perles de l’album : Riverside, Just So… Le trio a aussi joué une chanson traditionnelle écossaise – une chanson triste, comme toutes les chansons traditionnelles écossaises, d’après Gilian.

Contrairement à ce que pourrait laisser craindre la pochette de l’album, Agnes Obel n’est pas du tout froide et austère : elle ne cesse de rire et raconte quelques anecdotes entre les chansons, comme le fait qu’elle n’ait pas encore trouvé de titre pour sa nouvelle composition. Fire ?

La chanteuse explique aussi qu’en étant toutes les 3 de nationalités différentes et en voyageant dans de nombreux pays, elles finissent par être un peu lost in translation, mais elles se conçoivent comme paneuropéennes. Agnes Obel a énormément tourné depuis le succès inattendu de son premier album, Philharmonics, sorti en 2010. Elle est un peu dépassée par les événements et on voit bien qu’elle n’était pas prête à se mettre en avant ainsi. D’ailleurs, le piano est tout à gauche de la scène et ce sont les 2 autres musiciennes qui sont les plus visibles.

Comme elle l’a dit elle-même, le concert est passé comme en un instant. Le public semble avoir été très touché par la prestation et Agnes semblait émue par cet accueil, qu’elle reçoit pourtant partout où elle joue ! Après un « bis », les 3 musiciennes quittent la salle, elles reviennent pour un dernier salut, en s’excusant de ne pas avoir d’avoir d’autres morceaux à leur répertoire…

Plus d’infos sur Agnes Obel
Site officiel d’Agnes Obel
Page Myspace d’Agnes Obel

    • Victor
    • 24 septembre 2011

    Je t’envie tellement! Déjà que je rêve de voir Agnes Obel en live, tu me fais en plus découvrir Daan et sa voix magnifique : j’aime vraiment de plus en plus la scène belge!

    Merci pour la découverte ;)

    • Clumsybaby
    • 2 mars 2012

    C’était vraiment un concert magique. J’en garde un très bon souvenir.

  1. 16 novembre 2011
  2. 27 août 2013
  3. 2 janvier 2014