Robots In Disguise et Austra en concert au Divan du monde

J’ai eu des places, grâce à Pop In Gays pour la soirée En attendant Les Femmes s’en mêlent, qui proposait un concert de Robots In Disguise et d’Austra au Divan du monde le 20 janvier 2011.

Austra

Austra, c’est la Canadienne Katie Stelmanis et son électro pop noire et envoutante. Sur scène, elle était accompagnée de 2 choristes, d’un bassiste, d’un claviste et d’une batteuse. Vous remarquerez que, sur deux groupes, il y avait deux batteuses. C’est quand même la classe Les Femmes s’en mêlent !

Austra m’a fait penser à Zola Jesus pour les mélodies électro sombre et la voix grave et un peu criarde en live. Austra est cependant plus charismatique en concert que Nika Roza Danilova. J’ai particulièrement aimé la chanson Beat and The Pulse, qu’on peut entendre sur son Myspace et qui sera son premier single.

Austra sera de nouveau en concert le 1er avril 2011 pour la soirée de clôture du festival Les Femmes s’en mêlent.

Robots In Disguise

Robots In Disguise en concert
© Sarah – Le HibOO. Plein de photos des concerts d’Austra et de Robots In Disguise sur le site du Hiboo.

J’avais déjà vu Robots In Disguise – c’était lors du festival Les Femmes s’en mêlent 2008 – et la formule n’a pas beaucoup changé : de l’électro pop avec un esprit punk. Bref, de l’électro clash.

Les Robots sont arrivées sur scène avec les combinaisons raz-les-fesses/bleus de travail qu’elles portent dans le clip de Wake Up avec la sérieuse intention de faire les folles.

Dee Plume était à la guitare et Sue Denim à la basse – Dee chantant la voix principale aiguë et Sue les chœurs plus graves. A cela s’ajoutaient un clavier pour que les Robots lancent des boucles et la batteuse qui donnait le rythme. Les Robots In Disguise jouaient à l’arrache, pas toujours très juste et en place. Pourtant Dee Plume a balancé quelques solos de guitare qui attestent qu’elle sait jouer. Il faut croire que les Robots In Diguise étaient là pour s’amuser et non pour se prendre la tête. Elles s’occupaient plutôt de chauffer la salle. Et ça a marché. Elles ont fait danser le public dans la salle sur Girl, une chanson féministe de circonstance, et sur scène sur La Nuit, dont le texte en français raconte leurs soirées parisiennes. Les Robots se sont jetées dans la foule pour le final sur Arguments, leur premier tube qui est une chanson sous forme d’engueulade.

Les Robots In Disguise en ont profité pour annoncer un nouvel album pour 2011, qui paraîtra peut-être pour le printemps et le festival Les Femmes s’en mêlent.

  1. Aucun commentaire pour l'instant