Posts Tagged ‘ My Brightest Diamond

My Brightest Diamond et LadyLike Lily en concert

Le mercredi 28 mars, rendez-vous à L’Alhambra pour la suite du festival Les Femmes s’en mêlent 2012 pour un concert de My Brightest Diamond et de LadyLike Lily.

LadyLike Lily

Ladylike Lily

LadyLike Lily est française et c’est une jeune fille en fleur (comme Lana Del Rey et Lia Ices) qui joue de la folk pop, un peu dream pop. Elle vient de sortir son premier album Get Your Soul Washed. Pour la tournée des Femmes s’en mêlent, LadyLike Lily est seule avec sa guitare électro-acoustique. Elle s’accompagne en samplant sa voix et sa guitare, créant des boucles planantes. Elle manque un peu d’assurance, mais les chansons sont agréables. A suivre donc.

My Brightest Diamond

My Brightest Diamond

Place au spectacle, au vrai ! Ce concert est particulier pour My Brightest Diamond, puisque c’est le seul de la tournée française pour lequel elle est accompagnée d’un ensemble de musiciens français choisis spécialement pour l’occasion. C’est un véritablement petit orchestre qui s’installe sur scène : un violoniste, une altiste, un violoncelliste, un clarinettiste, une flutiste, un trompettiste et un batteur.

Shara Worden arrive sur scène dans une tenue japonisante avec un énorme masque façon « théâtre de Nô » et entame une danse déconcertante. Puis c’est parti pour un concert de haute tenue. Lors de la première partie du set, les chansons sont exclusivement extraites du nouvel album, All Things Will Unwind, composé pour être joué avec des instruments acoustiques. Shara Worden joue également du ukulélé ou de la guitare. Les instruments classiques accompagnés de rythmiques de batterie très modernes (un peu drum and bass, mais sans basse) donne un mélange intéressant qui me fait penser à Björk ou à la musique d’un film d’action.

Après une petite pause, My Brightest Diamond revient avec une surprise : elle monte sur scène avec une tête qui m’est familière, Christine and The Queens. Elles interprètent une chanson de cette dernière : Narcissus Is Back. Le duo vêtu de noir et d’argent est très harmonieux, même si on sent que Christine a les pétoches. Ne t’inquiète pas, Christine : personne ne s’attend à ce que tu aies le même niveau de technique vocale que Shara Worden.

Pour la deuxième partie du set, Shara n’est accompagnée que de son batteur et reprend la guitare électrique pour explorer son répertoire passé, plus rock, comme Dragonfly ou Magic Rabbit. A cela s’ajoutent les reprises préférées de My Brightest Diamond de L’Hymne à l’amour et de Feeling Good.

Le concert aura duré une heure et demie, ponctué de petites anecdotes extrêmement bien contée, de danses rigolotes et d’une grâce sans pareille. Je suis très admirative du professionnalisme de Shara Worden et de son équipe. Oui, on peut faire du rock et être carrés. Oui, on peut être nombreux sur scène sans que ce soit le bordel.

My Brightest Diamond – We Add It Up

Pour une raison inconnue, je n’ai jamais parlé ici de My Brightest Diamond, petite fée à la voix de diva. Sa participation au festival Les Femmes s’en mêlent 2012 est une bonne occasion de se rattraper.

L’Américaine Shara Worden a été la choriste de Sufjan Stevens avant de se lancer son projet solo, My Brightest Diamond, où elle mêle le classique (elle a une formation de chanteuse lyrique), le rock et le jazz.

My Brightest Diamond a le goût des mélodies délicates qui, l’air de rien, sont sacrément techniques et elle devrait réjouir les fans de Regina Spektor, Fiona Apple ou Jeff Buckley.

Son dernier album sorti en novembre 2011, All Things Will Unwind, a été enregistré sans aucun instrument amplifié. We Add It Up en est extrait.

My Brightest Diamond en concert

Pour le festival Les Femmes s’en mêlent 2012, My Brightest Diamond sera en concert le 20 mars à Saint-Lô, le 21 à Brest, le 22 à Nantes, le 23 à Brive-La-Gaillarde, le 24 à Vendôme, le 26 à Amiens, le 27 à Tourcoing, le 28 à Paris, le 30 à Strasbourg, le 31 à Lyon, le 1er avril à Grenoble.

Plus d’infos sur My Brightest Diamond

Page Myspace de My Brightest Diamond
Site officiel de My Brightest Diamond

Les meilleurs best-of de 2011

Des marronniers de Noël

Les cadeaux sexistes : Duel à Noël entre filles et garçons (Sud Ouest), Le féminisme expliqué par une fillette américaine (Les Inrocks)
Revendre ses cadeaux sur Internet : Pierre Kosciusko-Morizet, inamovible « marronnier » de Noël (Arrêt sur images), Petite leçon médiatique de spiritualité contemporaine (La Plume d’Aliocha), Revendre ou donner (Les Nouvelles News).
Les organes malades d’êtres vivants torturés servis comme plats de fête (Les actus de Michelle Black)
Le saumon, ruine écologique de la Norvège (Rue89)
Les Inrocks ont aussi cité : le village du Père Noël en Laponie, les jouets contrefaits dangereux pour les enfants et les illuminations.

Des best-of musicaux

Les meilleurs albums d’après Les Inrocks : The Black Keys, Metronomy, Wu Lyf, François & The Atlas Mountains et Jonathan Wilson.
Les meilleurs albums et singles d’après Popin Gays : Austra, PJ Harvey, My Brightest Diamond, Metronomy et Kate Bush.
Les 50 meilleures chansons d’après Freak! et la playlist 8tracks pour les écouter : Foster The People, Florence and The Machine, Lana del Rey, The Rapture, CSS et M83.
Les meilleurs albums d’après Le Choix d’Eddie : Thee Oh Sees, Lia Ices, Panda Bear, Wu Lyf et White Fence.
Les meilleures chansons d’après Electro Queer : Bright Light Bright Light, Nina, The Young Professionals, Adrian Lux ft. The Good Natured et Beth Ditto.
Les meilleurs albums d’après indiepoprock.fr : Low, Girls, Yuck, M83 et PJ Harvey.
Les meilleures photos de concert du Hiboo par Rob, Nicolas Gaire et Sarah Bastin.
Les clips musicaux les plus NSFW : nudité gratuite, violence, vomi (Stereogum).

Des best-of variés

Les plus gros mensonges des politiques (Libération).
Les meilleurs projets de datavisualisation de 2011 (FlowingData).
Les pires « bad buzz » de 2011 (Locita).

Et encore quelques liens

La sociologie expliquée par le LOL et les comics (Une heure de peine).
Le livre de coloriage de la vraie princesse via Feminist Frequency.
100 sites pour consommer sans posséder (Terra Eco).

Les Femmes s’en mêlent 2012 – La programmation

Les Femmes s'en mêlent 2012

La programmation du festival les Femmes s’en mêlent 2012 est annoncée ! Je viens de voir ça sur le site Indiepoprock. Ce très bon site a aussi fait des articles sur The Ting Tings et Sleigh Bells cette semaine. On dirait qu’on a un peu les mêmes goûts.

La 15e édition du festival aura lieu du 20 mars au 1er avril 2012 dans les villes suivantes : Amiens, Ajaccio, Arles, Aubenas, Avignon, Belfort, Bordeaux, Brest, Brive-La-Gaillarde, Clermont-Ferrand, Cluses, Coustellet, Feyzin, Grenoble, La Rochelle, Laval, Lorient, Lyon, Nantes, Paris, Rennes, Riorges, Saint-Lô, Strasbourg, Tourcoing, Tours, Vendôme.

Le programme parisien

Mercredi 18 janvier – Point Ephémère
Soirée « En attendant Les Femmes s’en mêlent »
Dear Reader (Afrique du Sud – pop)
Laura Gibson (Etats-Unis – folk du grand Ouest)
Voir l’article En attendant Les Femmes s’en mêlent avec Laura Gibson et Dear Reader.

Mardi 20 et mercredi 21 mars – Institut suédois
Britta Persson (Suède – pop)

Jeudi 22 mars – Point Ephémère
Le Volume Courbe (France/Royaume-Uni – pop)
Christine & The Queens (France – électro pop). Ecouter l’EP Mac Abbey de Christine & The Queens.
Ela Orleans (Pologne/Royaume-Uni)
Lire le compte-rendu du concert : Le Volume Courbe, Christine & The Queens, Ela Orleans en concert.

Vendredi 23 mars – Théâtre de la Cité Internationale – Coupole
Dark Dark Dark (Etats-Unis – sombre pop jazz). Voir le clip de Daydreaming de Dark Dark Dark.
Dom

Samedi 24 mars – Théâtre de la Cité Internationale – Coupole
Dillon (Allemagne)
Mirel Wagner (Finlande – folk). Voir le clip de No Death de Mirel Wagner.

Lundi 26 mars – Divan du Monde
Still Corners (Royaume-Uni – dream pop). Voir le clip de Eyes de Still Corners.
Beth Jeans Houghton & the Hooves of Destiny (Royaume-Uni – pop folk lyrique). Voir le clip de Dodecahedron de Beth Jeans Houghton.
Thus:Owls

Mardi 27 mars – Divan du Monde
Dum Dum Girls (Etats-Unis – pop rock lo-fi)
Masquer (Suède – électro pop)
Mensch (France – rock)

Mercredi 28 mars – Alhambra
My Brightest Diamond (Etats-Unis – pop lyrique)
LadyLike Lily (France – pop folk)
Lire le compte-rendu du concert : My Brightest Diamond et LadyLike Lily en concert

Vendredi 30 mars – La Machine du Moulin Rouge
Soirée de Clôture du festival à Paris
DAT Politics (France – electro clash expérimentale, french touch 2.0)
Light Asylum (Etats-Unis – électro dark). Voir le clip de Dark Allies de Light Asylum.
Scream Club
Class Actress (Etats-Unis)
Comanechi (Royaume-Uni – rock)
Giana Factory (Danemark – électro pop). Voir le clip de Rainbow Girl de Giana Factory.
Lissi Dancefloor Disaster (Suède – électro pop)
Barbieturix (Dj set)
Caroline France (Dj set – moitié de Kap Bambino électro bordelaise énervée)

Les Femmes s’en mêlent à Bordeaux

Mercredi 28 mars – Le Saint-Ex
Giana Factory (Danemark – électro pop). Voir le clip de Rainbow Girl de Giana Factory.
Lispector

Samedi 31 mars – I.Boat
Christine & The Queens (France – électro pop). Ecouter l’EP Mac Abbey de Christine & The Queens.
Caroline France (Dj set – moitié de Kap Bambino électro bordelaise énervée)
Scream Club
Barbieturix (Dj set)

Dimanche 1er avril – Rocher de Palmer (Cenon)
Dark Dark Dark (Etats-Unis – sombre pop jazz). Voir le clip de Daydreaming de Dark Dark Dark.
Mirel Wagner (Finlande – folk). Voir le clip de No Death de Mirel Wagner.