Mes albums préférés de 2014

C’est le moment de se livrer à un exercice de subjectivité où la mauvaise foi aura toute sa place et où l’on passera volontairement sous silence les ratés de 2014 pour ne garder que les albums qui ont bercé cette année.

Et vous, qu’avez-vous écouté en 2014 ? Taylor Swift et Zaz, merci la radio ? U2, grâce au nouvel iPhone ? Alexandre Tharaud, parce que vous ne vous lassez pas de Satie ? Kanye West, parce que depuis Yeezus, la musique s’est arrêtée ?

Les meilleurs albums

Chaleur humaine de Christine & The Queens
Chaleur humaine de Christine & The Queens
Je vous parle depuis début 2012 du projet d’Héloïse Lhetissier et je ne cache pas mon plaisir à l’arrivée de ce premier album qui est à la hauteur de l’attente.
Chaleur humaine est très abouti dans ces textes, ces mélodies, ses arrangements, son interprétation. On sent qu’il a été conçu par une perfectionniste, mais il n’a rien de mécanique ni de froid et tient la promesse de son titre. Il est aussi la mise en place d’un personnage et la profession de foi d’une artiste qui vont continuer à grandir.
Where Is The Queen? de Le Prince Miiaou
Where Is The Queen? de Le Prince Miiaou
Pour son quatrième album, Maud-Elisa Mandeau a accepté de s’entourer. Le Prince Miiaou a toujours été un projet solo où elle composait et jouait chaque son pour se l’approprier. Sur Where Is The Queen? elle a convié son frère Benjamin et d’Antoine Gaillet (Julien Doré, François & The Atlas Mountains, M83). Est-ce pour cela que l’album semble plus ouvert vers le monde que les précédents ? Les arrangements sont plus épiques que jamais, comme sur Happy Song For Empty People, mais les mélodies et les textes restent emplis de mélancolie. On ne se refait pas.
Le Monde Möö de Moodoïd
Le Monde Möö de Moodoïd
Le projet du Français Pablo Padovani est un OVNI. Entouré de 3 musiciennes, il nous propose une rêverie qui pioche dans les années 1970 et 1980, avec de la pop psyché, du disco, du métal, etc. Les chansons aux structures complexes et aux rythmes changeant surprennent, ainsi que les textes insolites, poétiques et parfois osés. La Lune, le titre le plus réussi de l’album, fait un usage judicieux des harmonies vocales décalées pour ajouter de la folie à l’ensemble.
The Future’s Void de EMA
The Future’s Void de EMA
L’album précédent d’EMA, Past Life Martyred Saints, m’avait séduite ; The Future’s Void, son troisième essai, m’a convaincue. EMA mérite les comparaisons avec les plus grandes, de PJ Harvey à Courtney Love. Le grunge de So Blonde lui va à merveille et elle trouve un parfait équilibre entre les mélodies entêtantes et les expérimentations. On lui découvre aussi un goût pour la science fiction (Neuromancer) et l’horreur (Cthulu).
Diploid Love de Brody Dalle
Diploid Love de Brody Dalle
Encore du grunge, celui nerveux de Brody Dalle, ancienne chanteuse de The Distillers et Spinnerette, qui se lance dans son premier album solo. Les points forts de l’album sont ceux que la chanteuse a toujours eu : sa voix grave et puissante, son énergie rock et ses mélodies accrocheuses. Malgré sa tendance à hurler sa rage, Brody Dalle sait équilibrer les morceaux entre le grunge de Don’t Mess With Me et le shoegaze de Meet The Foetus / Oh The Joy, où elle est accompagnée de Shirley Manson et d’Emily Kokal de Warpaint.

Le meilleur EP

Grand Blanc de Grand Blanc
Grand Blanc de Grand Blanc
A la première écoute, l’EP de Grand Blanc surprend, saisi. Ses mélodies new wave et répétitives auxquelles se frottent des textes en français, très littéraires, aux jeux de mots en mitraille. C’est sombre, punk, but et sophistiqué à la fois. Il y a aussi le clash entre la voix juvénile et légère de la chanteuse et la voix éraillée et sans compromis du chanteur. La somme est un son original qui prend aux tripes. « J’ai fait ce que tu m’as dit, je me suis démarqué. »

La playlist de 2014

Vous reprendrez bien une petite playlist pour clore cette année ? Avec The Ting Tings, Lana del Rey, Owlle, Sia, Dum Dum Girls, Warpaint, Lykke Li, Röyksopp & Robyn, Pixies, 2:54, Phantogram, Marie-Flore, The Dø, Grimes, We Have Band, etc.

Et pour réécouter la playlist de 2013, c’est ici.

  1. Aucun commentaire pour l'instant

  1. Aucun trackback pour l'instant