Posts Tagged ‘ Twin Twin

Le SAV de mai 2014

Que s’est-il passé ce mois-ci sur le blog ?

Au programme de mai, seulement deux concerts, mais quels concerts ! We Have Band au Nouveau Casino et Christine and The Queens à France Inter.

Les articles les plus lus

Le retour de The Do avec un nouveau single.

La nouvelle collaboration de Robyn et Röyksopp

Les mots-clés

Qu’avez-vous demandé à Google pour vous retrouver ici ?
qui est la premiere partie agnes obel le 13 avril 2014 a nantes? - Il s’agissait de l’artiste canadienne Erin Lang

chaussures christine and the queens - Il faut que j’en dise quelque chose ? Hier, au concert de France Inter, elle portait des mocassins verts alors qu’elle était vêtue tout en noir.

batteuse de katerine magnum - Sur l’album lui-même, il n’y a aucun batteur de crédité. Ca sent les samples.

existe t il un kf tricot à la roche sur yon - Ah, là, on sort de mon domaine d’expertise

le rapt de l’éléphant blanc - Il s’agit d’un recueil de nouvelles de Mark Twain, où il parle notamment du piratage de la musique. Si, si.

vraiment l amour chanson el chato avec agnes obel - Mais qu’est-ce que je vous ai fait ?

фото twin twin - Vous voulez une photo du groupe Twin Twin qui a (très mal) défendu les couleurs de la France à l’Eurovision ? (Notez au passage ma maîtrise du grec.) J’en ai bien une prise à Rock en Seine en 2010.

Le SAV de mars 2014

Que s’est-il passé en mars ?

J’ai pris quelques vacances à Séville et suis allée au concert du Prince Miiaou. Et j’ai aussi changé de crèmerie.

Les articles les plus lus

En mars, vous avez aimé :

Vos recherches

Quelques mots dans un moteur de recherche bien intentionné, et, hop, vous voilà.

groupe suédois rock film morse - La BO du film Morse (Let The Right One In) a été composée par Johan Söderqvist. Le soundtrack comprend aussi une chanson de Per Gessle (ex-Roxette) intitulée Kvar i min bil.

beatles féminisme chanson - A ma connaissance, les Beatles ne sont pas des grands féministes. Je parlais dans l’article sur A Hard Day’s Night de la vénalité que John Lennon prête aux femmes. Mais on pourrait trouver d’autres pépites anti-féministes, surtout dans leurs premières chansons.

car race clip desert music clip electro - Dans le clip de Genesis de l’artiste électro Grimes, on voit une voiture dans le désert.

« nageur en plein ciel » - Il s’agit d’un roman de Lorent Idir de Twin Twin, qui dévoile plus la facette poétique et nostalgique de l’auteur, que le côté délire fluo kids du trio.

danser un rock sur kiss me forever - Il est tout à fait possible de danser sur cette chanson de Julien Doré, pourtant peu rythmée. Tout le Trianon l’a fait, j’en suis témoin.

hôtel morphée musique - Le groupe canadien Hôtel Morphée prépare un nouvel album pour septembre, avec notamment le single apocalyptique Dernier jour.

Le SAV du blog – février 2012

Rions un peu avec les moteurs de recherche. Qu’est-ce que les internautes ont demandé à Google pour atterrir chez Clumsybaby ce mois-ci ?

En février, les internautes m’aiment pas l’amour : chansons anti saint valentin, anti saint valentin féministes, anti st valentin, blog anti st valentin, chanson anti-amour. On se console en chansons.

ambiance concerts de metronomy – Excellente ambiance ! Ondes positives garanties. En tout cas, c’est le souvenir que je garde du concert de Metronomy à Bordeaux.

chanteuse danoise vivant en allemagne et chantant en anglais – Vous parlez peut-être de la chouette Agnes Obel. Egalement vue en concert à Bordeaux.

groupe chanteuse noire chauve et maigre – Il n’y en a qu’une digne d’être mentionnée, c’est Skin de Skunk Anansie.

fucking blue boy bordeaux – Je me demandais si j’avais loupé un truc, mais apparemment Fabulous Fab & the Fucking Blue Boy est un groupe de rock bordelais, non pas un lieu de débauche.

j’ai entendu parler d’un concert de the kills en mars 2012 à paris – Ca ne me dit rien. Par contre, j’ai entendu dire que The Kills ferait la première partie de Metallica au Stade de France le 12 mai 2012 !

filles montrant leurs seins concert rock – Soyons honnêtes, ça n’arrive pas tous les jours. Mais avec Jessy Bulbo, tout est possible.

laura gibson lesbienne? – Ah ! Que serait le SAV du blog sans des questions sur l’orientation sexuelle des artistes ? Alors, Laura Gibson… Je l’ai vue de près au Point Ephémère il n’y a guère longtemps et je vous dirais que c’est fort possible.

tracey thorn lesbienne – Tracey Thorn est mariée avec Ben Watt, qui fut aussi son binôme dans Everything But Girl. Ils ont 3 enfants. Je vous laisse en tirer les conclusions qui s’imposent.

changer la façon dont on parle des handicapés – C’est possible en écoutant Aimee Mullins.

@@@@yahoo.fr republique check monique – Je ne sais pas trop quoi répondre à ça.

« liberte mon cul » le sens – Il faut souvent être accroché pour comprendre le sens des chansons de Philippe Katerine. Mais par « Liberté, égalité, fraternité, mon cul », je pense que Katerine veut simplement dire que la France respecte bien mal sa devise.

musique trop crasse trop venerTwin Twin Oh Yeah !

steff music rap allemand – C’est Steff La Cheffe !

voix aigue électro – Je prends les paris pour La Roux.

Le SAV du blog – janvier 2012

Comme lors de la première séance de service après vente du blog, je vais tenter de répondre aux questions qui ont été posées de façon détournée, par l’intermédiaire des moteurs de recherche, et qui ont amené les internautes ici.

tres bons blogs musicaux – Oui, c’est bien ici que ça se passe.

femme pop musique piano sombre – Vous avez le choix : Kate Bush, Tori Amos, Agnes Obel, Fiona Apple, Charlotte Martin, Cats On Trees… On a de tout ici.

tracasserie a l’aeroport de new york – Ca doit arriver tous les jours. Alors souvenez-vous : on s’habille bien ; les gars, on se rase ; on évite les signes « ostensibles » ; et, surtout, pas d’humour.

blog vivre a new york – Les blogs d’expatriés français à New York que je connaissais n’existent malheureusement plus. Mais il y a un blog tenu par une Française vivant à Philadelphie qui est très bien et qui parle de l’expatriation en général.

film despentes – Le nouveau film de Virgine Despentes, Bye bye Blondie, sortira le 21 mars 2012.

pilules dana wyse paris – Les pilules de Dana Wyse sont notamment commercialisées dans la boutique Gals rock (Paris 19e).

chanson que tom chante karaoké 500 jours – Dans le film de 2009, 500 jours ensemble, Tom Hansen chante Here Comes Your Man, une chanson du groupe Pixies de l’album mythique Doolittle (1989).

femme de chris corner – Si on parle du Chris Corner de IAMX et de Sneaker Pimps, il a été officiellement avec Sue Denim de Robots In Disguise.

groupe twin twin agés deL’Express donnait 27 ans aux jumeaux Lorent Idir et François Djemel en juillet 2010, alors on va dire qu’ils en ont 29.

clara luzia nue – Oh ! Petit coquin ! (Ou petite coquine ?) Pas de ça chez moi !

clip the last goodbye olympia the kills – Le voilà !

Mes albums préférés de 2010

Difficile de faire une sélection, vu que j’ai écouté peu d’albums en entier et que je n’écoute pas systématiquement tous les groupes à la mode qui se retrouvent dans les tops. Alors voici, non pas les meilleurs albums de 2010, mais tout simplement les albums de 2010 que j’ai préférés et qui m’ont le plus marquée.

1983 de Sophie Hunger, pochette de l'album
1983 de Sophie Hunger
Sophie Hunger a été une révélation pour moi : j’ai été séduite par les chansons, l’univers et la personnalité de la jeune songwriter. J’aime qu’elle mélange la soul et le jazz au rock, j’aime qu’elle chante en parfois en anglais et parfois en allemand. Je suis charmée par sa voix et les arrangements de ses chansons.
Et bien sûr, Sophie Hunger est merveilleuse sur scène. Lire mon compte-rendu du concert de Sophie Hunger à l’Atelier en décembre 2010.
Time For The Devil de John and Jehn, pochette de l'album
Time For The Devil de John and Jehn
C’est au festival Les Femmes s’en mêlent que je dois la découverte du duo français John and Jehn. J’ai été convaincue par l’album Time For The Devil, dont les chansons pop sont très réussies et accrocheuses.
J’ai pu les voir 2 fois en concert en 2010 : au festival LFSM (super) et à la Flèche d’or (assez bien).
The Suburbs d'Arcade Fire, pochette de l'album
The Suburbs de Arcade Fire
Arcade Fire ne s’est pas fondamentalement renouvelé avec l’album The Suburbs, mais que de belles chansons ! Des atmosphères poignantes et lyriques, des textes émouvants et drôles parfois. Voilà un groupe qui n’a pas volé sa place de chouchou du rock indé.
Encore un groupe qui assure sur scène. Lire mon compte rendu du concert à Rock en Seine 2010.
Twin Twin, pochette de l'album
Twin Twin (EP) de Twin Twin
Je ne sais pas si on peut considérer cet EP comme un album à part entière, mais ce serait dommage de faire un best of 2010 sans parler de Twin Twin. Ce fut une surprise que ce groupe qui mélange hip hop, chanson française et électro. J’ai vu le groupe à Rock en Seine et aux 3 Baudets et ce fut les 2 fois un plaisir. Les Twin Twin ont un sens du spectacle et de la mise en scène et donnent des concerts festifs et travaillés. J’ai été emballée par leurs chansons aux mélodies qui donnent envie de danser et aux textes qui donnent envie de rêver.
Body Talk de Robyn, pochette de l'album
Body Talk de Robyn
J’attendais avec impatience l’album en 3 parties Body Talk, successeur du formidable album Robyn de 2007. Le nouvel album est plutôt bon, mais je ne le trouve malheureusement pas aussi original que le précédent. J’ai l’impression que Robyn ose un peu moins et qu’elle ne se renouvelle pas assez. Reste de bonnes chansons que j’ai eu beaucoup de plaisir à écouter.
Lire ce que j’ai pensé des titres Fembot, Dancing On My Own et Hang With Me.
Treats de Sleigh Bells, pochette de l'album
Treats de Sleigh Bells
Avec leur son hip hop, electro et grunge, les Sleigh Bells ont de quoi surprendre. J’ai bien aimé leurs mélodies sucrées sur fond de grosses guitares électriques.
C’est le seul groupe de ma sélection que je n’ai pas encore vu sur scène. Le groupe new-yorkais a prévu quelques dates en Europe en début d’année. Ce sera peut-être le moment de se rattraper. Il seront à Strasbourg le 7 février.
Écouter Crown On The Ground et lire ma présentation du groupe.

Et aussi en 2010

2010 fut aussi l’année des retours attendus, plus ou moins réussis, de plusieurs artistes que j’apprécie : Philippe Katerine, Skunk Anansie, Trent Reznor, Tegan And Sara, Goldfrapp, Alain Chamfort, Massive Attack.

Mes concerts préférés : Sophie Hunger à l’Atelier, Florence and The Machine au Bataclan et le festival Les Femmes s’en mêlent. La programmation du festival 2011 commence à être annoncée. Je vous en reparle bientôt.

Et pour 2011

Des nouveaux albums prévus pour The Do, The Kills, The Ting Tings, Lykke Li et PJ Harvey.

Et je conclus en vous souhaitant une bonne année 2011, pleine de chansons, de découvertes musicales, de concerts et de procrastination sur Internet !

Et vous, quels sont les albums qui vous ont le plus marqués en 2010 ?

Twin Twin en concert aux 3 Baudets

Le 3 septembre, la salle les 3 Baudets a laissé carte blanche au groupe Twin Twin.

Twin Twin

J’ai également eu la chance de voir Twin Twin en showcase à Rock en Seine, devant une cinquantaine de personnes à tout casser, et j’avais envie de renouveler l’expérience.
Twin Twin en concert à Rock en Seine
Twin Twin en concert à Rock en Seine

La salle des 3 Baudets est petite, mais elle était pleine à craquer et il devait bien y avoir 200 personnes. Les Twin Twin ont débarqué sur scène avec les tenues abracadabrantes qu’ils affectionnent, conçues par Andréa Crews. Ils ont joué le même set de 30 minutes qu’à Rock en Seine. Ils ont attaqué avec un ZXR « trop crasse, trop vénère », où François Djemel, le bassiste, agite un drapeau, pendant que Lorent Idir, au chant, encourage le public à sauter sur place. Ce n’était pas gagné, car la disposition de la salle obligeait une partie du public à rester assis, mais cela n’a pas empêché les gens de danser dans les coins et même sur leurs fauteuils, entraînés par le rythme des tubesques By My Side et Generation Go Fast.

Les Twin Twin ont une présence incroyable sur scène. Leur énergie et leur excentricité séduisent d’emblée. On s’amuse de leur look improbable, de leurs chorégraphies et on dodeline de la tête après quelques mesures. Puis on est conquis par les chansons aux textes forts, bien écrites et traitant de thèmes faciles à s’approprier : solitude, place dans la société, désamours, rage de s’en sortir. Le concert finit par un moment plus lent et franchement mélancolique, qui parle du temps qui passe, sur lequel Patrick Biyik, le beatboxer, fait une imitation impressionnante d’une scie musicale. Twin Twin ? Oh yeah !
Page Myspace de Twin Twin

Les invités

Les premiers invités sont les parisiens de Pollux from Rio, de jeunes gens qui font de la pop rock et qu’on imagine commencer à jouer de la musique après avoir écouté le premier album de Franz Ferdinand. Les Pollux from Rio sont un peu maladroits sur scène, mais généreux avec un public qui n’est pas venu pour eux.
Page Myspace de Pollux from Rio

La chanteuse Owlle vient présenter 2 chansons de son tout nouveau projet. La jeune femme est seule en scène avec son sampleur. Elle joue une pop electro douce et intimiste. La voix et les mélodies sont magnifiques. L’accompagnement n’est pas terrible, par contre – cela rend mieux sur les démos disponibles sur son Myspace.
Page Myspace de Owlle

Je n’ai pas pu rester, mais le reste de la soirée était alléchant : Vincha Backpaper (rap humoristique, chanson à texte et rock manouche) et Lexicon (hip hop et electro).
Site officiel de Vincha Backpaper
Page Myspace de Lexicon

Rock en Seine 2010 – Jour 2

Compte-rendu du samedi 28 août au festival Rock en Seine.

La journée commence avec le trio londonien Chew Lips. « Je suis désolée, il pleut », nous dit Tigs, la chanteuse, dans un français très honnête. Vêtue d’un mini-short et de collants noir, Tigs a le look adéquat pour Rock en Seine. Elle s’amuse pendant que les deux autres membres du groupes assurent alternativement les machines, la guitare et la basse. Pas mal de morceaux s’avèrent tout à fait dansables, comme Salt Air ou Karen et les Chew Lips nous font bouger pendant que les nuages disparaissent.

C’est donc au soleil, à la Scène de l’Industrie, que se déroule le set de Viva And The Diva, « super groupe » français. Sur le papier, ça a l’air top, mais je ne suis pas convaincue. La diva, c’est Sir Alice, la chanteuse, qui porte une robe zébrée et gratte une guitare électrique rose. Les Viva And The Diva font rock puissant, sombre, un peu agressif, qui étrangement me fait penser parfois aux Beastie Boys, à cause de la voix androgyne et saccadée de Sir Alice.

Plan B est une bonne surprise. Le show commence par la performance d’un beatboxer invité, qui chauffe le public avec une démonstration impressionnante. Ben Drew, le leader de Plan B, arrive ensuite sur la Scène de la Cascade avec un véritable orchestre : 2 guitares, basse, batterie, claviers, 3 choristes noires. L’ambiance ainsi créée est celle d’une soul blanche rock et funk à la The Commitments, avec des touches de hip hop. Ben Drew a un très bon flow et une voix soul agréable et quand il joue son tube She Said, le public est conquis.

Je doutais l’autre jour de la capacité des Stereophonics à jouer pour un large public, car j’imaginais leurs chansons se prêtant à des atmosphères plus intimistes. Pourtant la foule s’est regroupée autour de la Grande Scène pour entendre quelques tubes : Maybe Tomorrow, Mr. Writter ou Lucky. Kelly Jones enchaîne un set bien rôdé, sans fioritures, et ça manque un peu de personnalisation : finalement, les Stereophonics sont bien un groupe de stade.

J’avais vu les Two Door Cinema Club l’année dernière au festival des Inrocks et c’est avec plaisir que je les retrouve à Rock en Seine. Ils ont de bonnes chansons, mais elles se ressemblent toutes un peu. J’ai reconnu Undercover Martyn, I Can Talk et Something Good Can Work et le reste passe dans un mélange indistinct, mais plaisant, car les Irlandais s’amusent et le public avec eux.

J’ai pu voir le court show case de Twin Twin et c’était formidable. Comme j’ai également vu le groupe en concert récemment, je vous en reparle plus en détails prochainement. Lire l’article sur le concert de Twin Twin aux 3 Baudets.

Le problème de ce festival, c’est que trop de concerts sont programmés en même temps. Ainsi, je n’ai entendu qu’un tout petit bout du concert de Jonsi. Pas assez pour me faire une idée. De même, je ne suis restée que pendant quelques morceaux pour Queens Of The Stone Age, juste le temps d’entendre The Lost Art of Keeping a Secret.

Je quitte l’atmosphère dense et sombre de QotSA pour celle, bon enfant et rigolarde, des Naive New Beaters. Ceux-ci sont précédés d’une réputation de groupe live. Et effectivement, ça s’active sur scène : chaque chanson est accompagnée d’une petite chorégraphie fofolle. Le chanteur raconte des petites histoires en français avec un accent étrange et encourage le public à soutenir les musiciens en formant des coeurs avec les mains.

Le concert de LCD Soundsystem a été un des moments forts de la journée. J’ai découvert récemment que Pitchfork a classé 2 morceaux de LCD Soundsystem dans son top 20 des meilleures chansons des années 2000 : All My Friends (2e) et Losing My Edge (13e). Rien que ça. Et c’est mérité, car les morceaux de James Murphy ont quelque chose de fondamentalement moderne, dansant et mélancolique. Et du coup, on danse au son de 2 batteries et de diverses percussions. C’est tellement bon, de l’électro avec de vraies percussions. Le set commence par Some Girls, passe par les tubes All My Friends et Daft Punk Is Playing In My House, et se termine par New York I Love You, But You’re Bringing Me Down, histoire de me déprimer, avec une mini reprise de d’Empire State Of Mind : « There’s nothing you can’t do, now you’re in New York ».

Si je vous dis « c’est immense, splendide et impersonnel », à quoi pensez-vous ? Comment ça, « les pyramides d’Egypte » ? Je faisais référence au show de Massive Attack. C’était très beau et très bien pour somnoler. Ça tombe bien, c’est l’heure de partir. Bien que fan de Soulwax, je n’accroche pas à leur projet alternatif 2 Many DJ’s et je suis donc rentrée pour un repos mérité.

Twin Twin – By My Side

Rock, électro, hip hop, slam : Twin Twin mélange de nombreux styles. Après un premier album, Un cheval sur le périphérique, sous le nom de Chimène, les jumeaux Lorent Idir et François Djemel ont monté le projet Twin Twin avec le beat boxer Patrick Biyik.

Lorent Idir et François Djemel touchent un peu à tout : ils sont tous deux cinéastes et danseurs de hip hop et Lorent vient de sortir son premier roman, Un nageur en plein ciel. C’est sur les mots de Lorent Idir que s’appuie Twin Twin. Même si ce n’est pas flagrant sur le titre By My Side, les textes du groupe ont une place très importante.

Dans le clip de By My Side, tout ce petit monde se la joue fluo kids avec les pires fringues que le revival eighties a pu fournir, des chorégraphies décalées et un décor délirant.

Plus d’infos sur Twin Twin

Page Myspace de Twin Twin