Posts Tagged ‘ New York

Anna Calvi et David Byrne – Strange Weather

Strange Weather par Anna Calvi

Anna Calvi crée la surprise en sortant l’EP Strange Weather, moins d’un an après One Breath, son deuxième album. Il comprend cinq reprises éclectiques (de David Bowie à FKA Twigs). Le morceau Strange Weather est une chanson extrêmement mélancolique de Keren Ann extraite de l’album 101, qui parle d’avancer après la fin d’une relation amoureuse. La version qu’en livre Anna Calvi en duo avec David Byrne (ex-Talking Heads) reste très proche de l’originale aussi bien dans son arrangement que dans son interprétation et pourrait facilement vous arracher quelques larmes.
La vidéo qui accompagne Strange Weather montre une jeune femme qui erre dans New York (très belles images nocturnes), visiblement soumise au désespoir.

Cat Power – Manhattan

Cat Power

La chanteuse américaine Cat Power propose un clip pour Manhattan, extrait de son dernier album Sun. La vidéo qu’elle a réalisée Greg Hunt se situe bien sûr à New York, dont on parcourt les rues et le métro. On y voit aussi Central Park à la fin de l’hiver.

Lors de la sortie de Sun en septembre 2012, Cat Power avait initialement prévu une tournée en Europe. Celle-ci a dû être annulée suite à des problèmes de santé, mais aussi au financement difficile de la tournée. Un nouveau concert est annoncé pour le 17 juillet 2013 à l’Olympia à Paris.

You’ll never ever be Manhattan

Le SAV du blog – janvier 2012

Comme lors de la première séance de service après vente du blog, je vais tenter de répondre aux questions qui ont été posées de façon détournée, par l’intermédiaire des moteurs de recherche, et qui ont amené les internautes ici.

tres bons blogs musicaux – Oui, c’est bien ici que ça se passe.

femme pop musique piano sombre – Vous avez le choix : Kate Bush, Tori Amos, Agnes Obel, Fiona Apple, Charlotte Martin, Cats On Trees… On a de tout ici.

tracasserie a l’aeroport de new york – Ca doit arriver tous les jours. Alors souvenez-vous : on s’habille bien ; les gars, on se rase ; on évite les signes « ostensibles » ; et, surtout, pas d’humour.

blog vivre a new york – Les blogs d’expatriés français à New York que je connaissais n’existent malheureusement plus. Mais il y a un blog tenu par une Française vivant à Philadelphie qui est très bien et qui parle de l’expatriation en général.

film despentes – Le nouveau film de Virgine Despentes, Bye bye Blondie, sortira le 21 mars 2012.

pilules dana wyse paris – Les pilules de Dana Wyse sont notamment commercialisées dans la boutique Gals rock (Paris 19e).

chanson que tom chante karaoké 500 jours – Dans le film de 2009, 500 jours ensemble, Tom Hansen chante Here Comes Your Man, une chanson du groupe Pixies de l’album mythique Doolittle (1989).

femme de chris corner – Si on parle du Chris Corner de IAMX et de Sneaker Pimps, il a été officiellement avec Sue Denim de Robots In Disguise.

groupe twin twin agés deL’Express donnait 27 ans aux jumeaux Lorent Idir et François Djemel en juillet 2010, alors on va dire qu’ils en ont 29.

clara luzia nue – Oh ! Petit coquin ! (Ou petite coquine ?) Pas de ça chez moi !

clip the last goodbye olympia the kills – Le voilà !

Etienne Daho – Double zéro et l’infini

Double zéro et l’infini est une chanson extraite de l’album d’Etienne Daho Paris Ailleurs, sorti en 1991. Dans cette vidéo étrange, Daho essaie de se tuer dans un immeuble nord-américain. Je pense à New York, où il a composé en partie Paris Ailleurs, mais je ne suis pas sûre. Une idée ?

Je me signe et perds le contrôle.

Pas tout à fait rien à voir : la revue Magic lance une série de concert dédiée aux artistes français intitulée Tombés pour la France. Le premier concert aura lieu au Point Ephémère à Paris 12 janvier 2012.

Je vis à Niork

Résumé des épisodes précédents

Il y a 2 ans, j’ai raconté à tout le monde que j’allais vivre à New York. Suite à quelques tracasseries administratives (qu’on ne me parle plus de visa), je suis restée à Paris.

Go West

Il y a 2 mois, j’ai décroché un boulot dans une ville de l’Ouest. Une ville pas franchement glamour, pas loin de l’Atlantique, mais pas vraiment au-delà non plus. Pour apaiser les frustrations et sauver les apparences, nous dirons qu’il s’agit de la ville de « Niork ».

J'habite à Niork et ça, c'est vrai

Tu vois New York ? Tu vois Poitiers ? Et bien, j’habite à 70 kilomètres de Poitiers.

Clarika – Moi en mieux

Avec Clarika, je rêve à ma vie en mieux.

Et je marche solaire
Sur la cinquième avenue
L’ombre des tours de verre
M’adore et me salue

LCD Soundsystem – New York, I Love You but You’re Bringing Me Down

LCD Soundsystem, c’est fini. James Murphy et ses acolytes remballent les machines et les batteries. C’est la fin d’un groupe symbolique des années 2000.

New York, I Love You but You’re Bringing Me Down

Cette version live de New York, I Love You but You’re Bringing Me Down a été enregistrée lors de l’un des derniers concerts de LCD Soundsystem, donné le 31 mars 2011 au Terminal 5 de l’aéroport de New York. Je trouve cette chanson magnifique bien que très différente de ce que LCD Soundsystem fait habituellement.

Fallulah – New York, You’re My Concrete Lover

Et dans le même thème de la chanson d’amour dédiée à New York, on retrouve notre amie danoise Fallulah.

Something A La Mode et K. Flay – 5 AM

Thomas Roussel et Yannick Grandjean du groupe Something A La Mode se sont rencontrés au conservatoire de Dijon, alors qu’ils apprenaient le violon et le violoncelle. Passionnés d’électro, ils ont formé le duo Something A La Mode qui utilise les musiques électroniques et les musiques symphoniques. C’est rare d’entendre des artistes citer dans leurs influences Daft Punk, Mirwais, Fauré et Stravinsky !

Je trouve que ça fonctionne bien, en particulier dans cette collaboration avec K. Flay, une musicienne vivant à Los Angeles, qui mélange hip hop, électro et rock indé. Dans la vidéo de 5 AM, Something A La Mode et K. Flay errent dans New York jusqu’à 5 heures du mat’.

Plus d’infos sur Something A La Mode et K. Flay

Page Myspace de Something A La Mode
Site officiel de Something A La Mode
Page Myspace de K. Flay

Emilie Simon, Ebony Bones et The Noisettes à La Musicale

J’ai assisté à l’enregistrement de l’émission La Musicale animée par Emma de Caunes. L’émission sera diffusée le lundi 21 décembre 2009 à 20 h 50 sur Canal Plus.

C’était une émission « spécial filles » avec comme invités : Alicia Keys, Emilie Simon, Ebony Bones, The Noisettes et Imany. On pourrait même dire une émission spécial belles filles car toutes les chanteuses étaient splendides, quoique pour Ebony Bones, je m’avance un peu car c’est difficile de se faire une idée vu l’épaisseur du costume et du maquillage. Le thème aurait aussi pu être New York, comme vous allez le voir.

Alicia Keys

Alicia Keys était la star de la soirée. J’étais surprise de la manière dont elle fut accueillie par la foule en délire, mais, après tout, la demoiselle remplit Bercy. On peut donc s’attendre à ce qu’elle ait quelques fans. Alicia Keys est irréprochable : très professionnelle, généreuse avec le public et foutue comme une déesse (sa robe était euh… décolletée). Mais je ne suis pas fan de sa musique. Alors, oui, j’ai de la sympathie pour son titre Empire State of Mind, qui fait l’éloge de sa ville natale, New York. Mais ça s’arrête là. Passons à la suite.

Emilie Simon

C’est pour Emilie Simon que j’étais là. Elle a chanté Rainbow, Dreamland, Ballad Of The Big Machine et Rocket To The Moon. Elle a assuré, malgré les conditions pas franchement idéales : les gens étaient surtout là pour Alicia Keys et, pendant sa première chanson, la troupe d’Ebony Bones s’installait et cette bande de fous furieux peut détourner l’attention. Emilie Simon a répondu avec un petit sourire timide à Emma de Caunes qui l’interrogeait sur son processus créatif et sur sa nouvelle vie à New York, où elle s’est installée pour écrire son dernier album. Le discours d’Emilie Simon est rodé à présent. Pour ceux qui ont lu ces dernières interviews, en particulier celle accordée aux Inrocks, pas de grandes révélations en perspective.

Ebony Bones

Bien que la musique d’Ebony Bones rappelle celle de Janelle Monae, je n’accroche pas trop. Mais je dois reconnaître que cela vaut le coup d’oeil en live. Ebony Bones était là avec toute sa troupe : 2 choristes, un batteur, un guitariste et 2 cuivres – je n’ai oublié personne ? Tous costumés de façon surprenante avec des imprimés improbables et colorés et des maquillages clownesques. Quant à Ebony Bones, elle disparaissait sous son étrange costume et sous l’énorme perruque frisée. Et quand tout ce petit monde se met à jouer, à chanter et à danser, c’est sacrément impressionnant.

The Noisettes

The Noisettes sont une sensation british et croquante de la blogosphère. Ils ont joué leur tube Don’t Upset The Rhytm et la chanson rétro Never Forget You et c’était bien plaisant. The Noisettes sont emmenés par la sexy Shingai Shoniwa, qui bougeait beaucoup malgré sa longue robe à paillettes. J’ai soupçonné la belle d’être une pote de Skin de Skunk Anansie quand elle a commencé à grimper sur les échafaudages du plateau.

Imany

Imany a été la surprise de la soirée. Je ne connaissais pas l’artiste, mais je connaissais la femme sous le nom de Nadia, en tant que camarade du lycée. Je l’avais complètement perdue de vue et j’ai appris grâce à l’interview d’Emma de Caunes que c’est à New York qu’elle avait disparu. Elle y a chanté dans les bars, mais elle revient en France pour continuer sa carrière de chanteuse. Imany a une superbe voix grave et elle chante ses compos soul et pop accompagnée d’un guitariste. L’ami qui m’accompagnait a avoué que ça lui donnait des frissons… A suivre !