Posts Tagged ‘ Christine & The Queens

Christine and The Queens en concert à France Inter

Christine and The Queens à France Inter

France Inter a organisé un concert spécial pour faire découvrir le premier album de Christine and The Queens à ses auditeurs. La radio a invité l’artiste à interpréter l’intégralité du disque Chaleur Humaine, qui va paraître lundi 2 juin, en direct sur ses ondes et devant quelques privilégiés, donc j’étais.
C’était aussi l’occasion d’étrenner la nouvelle installation sonore du studio Charles Trenet de la Maison de la radio, qui permet un meilleur rendu en volume et d’immerger le public dans le son.

Les titres joués :
iT
Saint Claude
Christine
Science Fiction
Paradis Perdus
Half Ladies
Chaleur Humaine
Narcissus Is Back
Ugly-Pretty
Nuit 17 à 52
Here

Parmi eux, des mélodies familières : Saint Claude, le dernier single, racontant un transport amoureux. Nuit 17 à 52, ballade phare de l’EP sortie en 2013. Narcissus Is Back, morceau défendu de longue date par Les Inrocks. iT, sorte de profession de foi (« I’m a man now »). Surprise de reconnaître en Christine une nouvelle version en français de Cripple. Et enfin, on allait presque l’oublier alors qu’elle donne son nom à l’album, Chaleur Humaine, une chanson laissée de côté dans les récents concerts, pour mieux prendre la place qu’elle mérite sur le disque.

Finalement, peu de découvertes sur l’album pour ceux qui connaissent déjà bien Christine and The Queens. J’ai hâte de réécouter les nouveaux titres pour m’en faire une idée plus précise.

Héloïse Lhetissier était entourée de deux musiciens – l’un aux samples et aux machines et l’autre à la basse – et de deux danseurs. Parlons des chorégraphies, qui semblent chagriner certains. Oui, c’est r’n’b, inspiré de Michael Jackson ; oui, c’est surprenant sur des chansons intimistes ; oui, c’est travaillé et étudié ; non, ce n’est pas « pas sincère ». On voit bien que Christine est une bosseuse et ce concert en particulier se prêtait à une interprétation maîtrisée et, là-dessus, l’artiste a progressé, ne délaissant plus la technicité vocale quand elle partage son énergie avec le public.

Le lieu a donné des ailes à Christine and The Queens et l’audience était conquise. Le concert fut magique. On souhaite longue route à Chaleur Humaine.

Le SAV d’avril 2014

Que s’est-il passé ce mois-ci sur le blog ?

C’est le printemps et le blog reprend un rythme plus soutenu. Par contre, les concerts, ce n’est pas encore ça.
Donc, ambiance studieuse.

Les articles les plus lus

En avril, vous avez aimé :

Comment en est-on arrivés là ?

Les voies d’Internet sont impénétrables. Par quel mystère êtes-vous tombés sur ce petit blog musical ? Beaucoup sont venus par Stumble Upon. Les autres ont demandé des choses étranges à Google.

5 titre de chanson evoquant le travail - Si vous voulez faire sa fête au travail en musique, j’ai ce qu’il vous faut.

allégorie du vent - J’ai cru voir une représentation du vent dans ce dessin sur les murs de Séville

chanson pop melancolique feminine 2014 - Le single de Lykke Li, No Rest For The Wicked, a toute la mélancolie dont vous avez besoin.

chanteuse dans le style de emily wells - Si c’est le mélange entre musique symphonique et pop qui vous plait, je vous invite à vous intéresser à Agnes Obel. Si c’est son côté rock folk, écoutez donc Courtney Barnett.

diablo 3 boss diablo - Alors comme ça, on veut frapper une femme ? C’est mal.

hip-hop electro neerlandais blond - Là, je sèche. Je connais un peu de hip hop suisse avec Steff La Cheffe et Big Zis

la chanson elle par richard feldman - Mais pourquoi ? En plus, c’est El Chato qui chante, et pas Feldman.

стрит арт в берлине – Ce qui signifie Street art in Berlin en russe.

varietes le chanteur cristiann tonga – ?

La playlist d’avril 2014

Playlist avril 2014

A l’honneur ce mois-ci, deux artistes brillantes qui cachent leur visage : c’est EMA et Christine and The Queens.

En boucle ce mois-ci

EMA (Etats-Unis – grunge)
Christine and The Queens (France – pop princière)
ALB (France – rock électro new wave)

En vrac

Paul Thomas Saunders (Royaume-Uni – pop mélancolique)
Eels (Etats-Unis – rock mélancolique)
Philippe Katerine (France – blagounettes chill)
Miossec (France – chanson rugueuse)
Dick Annegarn (Belgique – chanson rouleuse)
Cloud Nothing (Etats-Unis – grunge)
Mark Berube (Canada – pop)
Twin Shadow (Etats-Unis – électro pop grandiloquente)
Lana del Rey (Etats-Unis – pop pas si rétro)
Bombay Offshore (France – hip hop)
MNEK (Royaume-Uni – électro soul)

La playlist

Voici la playlist : des extraits ou l’intégralité pour les abonnés Qobuz dans le player et dans le desktop

A écouter aussi

Playlist de mars 2014 Playlist de février 2014

Christine and The Queens – Saint Claude

Christine-and-the-Queens

Christine and The Queens est une artiste que je suis depuis un bout de temps maintenant et qui m’a convaincue avec Nuit 17 à 51, son précédent EP. C’est avec impatience que j’attends son premier album Chaleur Humaine qui sortira le 6 juin.

Pour nous faire patienter, Christine nous offre un nouveau single en français, Saint Claude. On y retrouve tous les éléments du style pop éléctro et soul de Christine and The Queens : basse mélodique très présente, rythmiques électroniques, paroles énigmatiques et voix chaleureuse. Sur ce titre, Christine chante dans l’aigu de sa voix, ce qui est assez rare et pourtant rend très bien.

On espère que Chaleur Humaine nous réservera d’autres bonnes surprises de ce genre.

Here’s my station
But if you say just one word i’ll stay with you

Les meilleurs albums de 2013

C’est l’époque des chocolats, des cadeaux et des tops. Voici donc mon bilan tout personnel de l’année 2013.

L'hiver et la joie de Robi
L’hiver et la joie de Robi
Robi a été pour moi la révélation de l’année. La chanson On ne meurt plus d’amour m’a hanté de longs mois. L’hiver et la joie est une claque rock, sombre et sobre. L’ensemble de l’album est d’une grande qualité, sec mais expressif, avec des riffs incisifs et des textes qui décoiffent. Un hymne aux échecs, à la détermination et à l’envie de savourer ce que l’on a, tout en tentant de faire mieux. On y trouve également le titre La Route, un magnifique duo avec Dominique A, que j’apprécie de plus en plus.
Pale Green Ghosts de John Grant
Pale Green Ghosts de John Grant
C’est avec le single Pale Green Ghosts, qui donne son titre à son 2e album solo, que j’ai découvert John Grant. Cet album est très surprenant pour ses changements de ton : passant de l’électro avec un arpégiateur minimaliste à l’orchestre symphonique, en passant pas la folk (GMF) ; allant de textes franchement caustiques à des thématiques amoureuses plus classiques. Le liant de tous ces morceaux est la voix profonde de John Grant et son humour pince sans rire.
Nuit 17 à 52 de Christine and The Queens
Nuit 17 à 52 de Christine & The Queens
En signant avec Because, Christine & The Queens s’est donné les moyens de voir plus grand : un concert en tête d’affiche au Nouveau Casino, une mise en scène plus travaillée et ce bel 3e EP Nuit 17 à 52. Cet album, sur lequel on retrouve les titres The Loving Cup et
Nuit 17 à 52, mais aussi une reprise surprenante de William Sheller, montre bien toutes les facettes de l’artiste : anglais et français ; pop, électro, r’n’b, funk et tant d’autres.
Electric Lady de Janelle Monaé
Electric Lady de Janelle Monaé
Le talent et l’énergie de cette jeune Américaine ne cessent de surprendre. Janelle Monaé propose avec son 3e album Electric Lady une suite logique de The ArchAndroid. Nous sommes toujours dans un univers rétro-futuriste, en noir & blanc, empli de robots au grand coeur. Janelle a également convié quelques amis, comme Miguel sur le romantique Primetime ou Erykah Badu sur le funky Q.U.E.E.N.. Mais le tube incontestable de l’album est la chanson qui vous fera danser jusqu’à la fin du monde, Dance Apocalyptic
Les Chansons de l'innocence retrouvée d'Etienne Daho
Les Chansons de l’innocence retrouvée d’Etienne Daho
Il n’y a pas que l’innocence que l’on retrouve avec cet album : il y a aussi tout l’univers d’Etienne Daho ! Les mélodies magnifiques (La Peau Dure), les amours tourmentées (Le Malentendu), les voyages (L’Homme qui marche), les mauvais choix (Le Baiser du destin), les chansons qui font danser (L’Etrangère). Daho sait toujours s’entourer et a fait de nouveau appel à Jean-Louis Pierot pour des arrangements orchestrés de toute beauté. On croise également Dominique A, qui a écrit En Surface, ma chanson préférée de l’album, qu’il interprète en duo avec Daho sur la version deluxe de l’album.

Les meilleurs concerts de 2013

Je me rends compte avec horreur que j’ai fait plus de pots de départs que de concerts cette année. C’est ça aussi l’industrie musicale. Les concerts que j’ai préférés ont été :

  • Sophie Hunger à La Cigale en janvier : l’émotion et la convivialité sont encore rendez-vous.
  • Christine and The Queens en concert au Nouveau Casino en avril : une tête d’affiche bien mérité et pleinement assumée, avec plus de moyens, des danseurs et des musiciens.

La playlist de 2013

L’année ne serait pas complète sans une dernière playlist avec les chansons qui nous ont accompagné en 2013.

Avec Nine Inch Nails, London Grammar, Agnes Obel, White Lies, Granville, Arcade Fire, Arctic Monkeys, Kids In Glass Houses, Phoenix, Lorde, Rone, Clarika, etc.

Et pour réécouter les meilleurs titres de 2012, c’est par là.

Laura Mvula et AlunaGeorge en concert

Festvail Les Inrocks 2013

Très belle affiche au festival des Inrocks le dimanche 10 novembre 2013 à La Cigale avec une belle place pour la pop à tendance r’n’b : Laura Mvula, AlunaGeorge, Christine and The Queens et MØ.

D’une manière générale, l’énergie ne manquait pas sur scène. était en mode gamine énervée, sautant dans tous les sens, agitant furieusement sa longue natte, voire se roulant par terre.

La prestation de Christine & The Queens était plutôt sans surprise pour ceux qui ont vu ses derniers shows. Le bassiste a été remplacé par une batteuse, mais tout le reste de la musique est assuré par une bande son. Christine & The Queens a de nouveau fait appel à des danseurs pour dynamiser l’ensemble et habiller cette scène un peu vide. Nous avons eu le droit à un nouveau titre en français dont le nom reste inconnu pour le moment. Le morceau qui marchait le mieux est Nuit 17 à 52 et c’était également le plus attendu.

Mais, aucun doute là-dessus, c’est pour AlunaGeorge que le public était là. Il s’est embrasé lorsque Aluna Francis et George Reid sont arrivés sur scène accompagnés d’un batteur et d’un bassiste. La foule s’est vite mise à danser. Impossible de résister au groove stylé qui se dégage des tubes du bien nommé Body Music, premier album du duo britannique. Aluna, à la silhouette de liane, a mené le show. La chanson la plus irrésistible pour les pieds était You Know You Like It, mais c’est Your Drums, Your Love qui a été choisie pour clore le set.

La salle s’est malheureusement un peu vidée avant l’arrivée de Laura Mvula. Il faut dire que la néo-soul de la chanteuse de Birmingham est un peu calme pour un public chauffé à blanc. Laura Mvula propose une soul jazz classieuse, accompagnée d’une contre-basse, d’un violoncelle, d’un violon, d’une harpe et d’une batterie. Elle joue elle-même du clavier sur certains morceaux. J’ai particulièrement apprécié le morceau Let Me Fall qui n’est pas sur l’album Sing To The Moon. Le set est passé très vite et était probablement le plus court de la soirée.

Les festivals Les Inrocks 2013

Festvail Les Inrocks 2013

Comme tous les ans, on retrouve le festival des Inrocks Paris, mais aussi à Toulouse, Bordeaux, Nantes, Caen, Nancy et Tourcoing. Je ne traiterai ici que des dates parisiennes. Les concerts les plus alléchants sont notés avec des petits plus « + ». Et vous retrouverez des liens vers les artistes déjà évoqués sur ce blog.

Mardi 5 novembre – Eglise Saint-Eustache

  • Keaton Henson

Mercredi 6 novembre – L’Olympia

  • Major Lazer
  • Rocky
  • HollySiz

Jeudi 7 novembre – La Cigale – Carte Blanche Domino

  • Austra (Canada – électro pop dark). Voir le clip de Beat And The Pulse
  • Petite Noir (Afrique du Sud – cold wave)
  • Matthew E. White
  • The Amazing Snakeheads

Jeudi 7 novembre – La Boule Noire – Kitsuné Maison en Vrai! #14

  • Swim Deep
  • Portland
  • Years & Years

Jeudi 7 novembre – Palais de Tokyo

  • Gesaffelstein & friends (DJ SET)

Vendredi 8 novembre – La Cigale +

  • Suuns (Canada – rock)
  • These News Puritans (Royaume-Uni – rock expérimental)
  • Papa
  • Young Fathers

Vendredi 8 novembre – La Boule Noire

  • Sir Sly
  • Troumaca (Royaume-Uni – pop estivale)
  • Sivu

Samedi 9 novembre – La Cigale +

  • Valerie June (Etats-Unis – folk soul)
  • Jacco Gardner (Pays-Bas – pop expérimentale)
  • London Grammar (Royaume-Uni – pop minimaliste). Voir le clip de Wasting My Young Years.
  • Lucius

Samedi 9 novembre – La Boule Noire

  • Deptford Goth
  • Arthur Beatrice
  • Sohn

Dimanche 10 novembre – La Cigale +++

  • Laura Mvula (Royaume-Uni – pop soul)
  • Alunageorge (Royaume-Uni – new r’n’b et pop). Voir le clip de Your Love, Your Drums.
  • Christine And The Queens (France – électro pop soul). Voir le clip de Nuit 17 à 52.
  • (Danemark – électro pop). Voir le clip de Waste Of Time

Dimanche 10 novembre – La Boule Noire

  • Drenge
  • Casual Sex
  • Findlay

Lundi 11 novembre – La Cigale

  • Suede (Royaume-Uni – brit pop)
  • Temples
  • Teleman

Mardi 12 novembre – Le Zénith

  • Foals
  • Breton
  • Everything Everything

Le SAV du blog – août 2013

Que s’est-il passé en août ?

Déjà, fait remarquable, je suis partie en vacances ! Et c’était bien. Il a été question de soleil, de mer, de mythologie et de balades. Il faut que je fasse ça plus souvent.

Pas de concerts au programme de l’été, mais j’ai pu écouter quelques artistes à la soirée Qobuz : Grégory Privat, Mina Agossi, Omer Klein, Gasandji.

Les articles les plus lus

La playlist de juillet avec London Grammar et Franz Ferdinand.

Osez Joséphine par Christine & The Queens qui fut ma participation à la radio des blogueurs.

Le clip hallucinatoire de Why’d You Only Call Me When You’re High? par Arctic Monkeys

La découverte électro pop française Sparrow & Nightingale

Vos recherches

Mais au fait, qu’est-ce que vous faites là ? Vous avez demandé aux moteurs :

alex hepburn hot – J’aime beaucoup Stop Fucking Around d’Alex Hepburn. Je trouve la chanson très sexy. Malheureusement, elle n’a pas atterri sur l’album Together Alone.

chanson ou l’on parle de cheveux blancs – J’ai consacré un article entier aux chansons sur les cheveux. La sélection comprenait La Jeune Fille aux cheveux blancs de Camille.

trouve un taf chanson – Je vous recommande la chanson Get a Job de Gossip, qui se trouve être la chanson de l’été de Hypathie.

niort deprime divorce capitale du – La capitale du divorce, c’est toujours Paris. Par contre, pour la capitale de la déprime, Niort, ça me paraît crédible.

ville de l’ouest ou les femmes on les même salaires que les hommes – Je vous vois venir avec vos gros sabots à propos de Niort, mais il me semble que les inégalités salariales sont les mêmes dans l’ensemble du pays.

janelle monae psychiatre – Dans le clip de Tightrope, Janelle Monáe se trouve dans un asile, mais plutôt dans le rôle dans la patiente que de celui du docteur.

i’ve been a fool and i’ve been blind i can never leave the past behind himym – Je reconnais les paroles Shake It Out de Florence + The Machine, la meilleure chanson de son 2e album. « I’m damned if I do, I’m damned if I don’t. »

florence and the machine est elle végétarienne – Je ne pense pas. Elle porte régulièrement de la fourrure (à la fin du clip Dog Days Are Over) et après avoir pris Lady Gaga dans ses bras alors que celle-ci portait sa fameuse et infâme robe en steak, elle a plus eu peur d’avoir sali la robe prêtée par Givenchy que choquée par le concept.