Archive for the ‘ Découverte musicale ’ Category

Charlotte OC – Hangover

Charlotte OC

C’est soul, sexy, complètement addictif, ça vous rentre dans le crâne et ne vous lâche pas avant le lendemain. Cette gueule de bois, on s’en souviendra. Hangover de la Britannique Charlotte OC s’écoute en boucle. Séquelles garanties. On retrouve cette belle chanson sur l’EP Colour My Heart.

Les meilleurs albums de 2013

C’est l’époque des chocolats, des cadeaux et des tops. Voici donc mon bilan tout personnel de l’année 2013.

L'hiver et la joie de Robi
L’hiver et la joie de Robi
Robi a été pour moi la révélation de l’année. La chanson On ne meurt plus d’amour m’a hanté de longs mois. L’hiver et la joie est une claque rock, sombre et sobre. L’ensemble de l’album est d’une grande qualité, sec mais expressif, avec des riffs incisifs et des textes qui décoiffent. Un hymne aux échecs, à la détermination et à l’envie de savourer ce que l’on a, tout en tentant de faire mieux. On y trouve également le titre La Route, un magnifique duo avec Dominique A, que j’apprécie de plus en plus.
Pale Green Ghosts de John Grant
Pale Green Ghosts de John Grant
C’est avec le single Pale Green Ghosts, qui donne son titre à son 2e album solo, que j’ai découvert John Grant. Cet album est très surprenant pour ses changements de ton : passant de l’électro avec un arpégiateur minimaliste à l’orchestre symphonique, en passant pas la folk (GMF) ; allant de textes franchement caustiques à des thématiques amoureuses plus classiques. Le liant de tous ces morceaux est la voix profonde de John Grant et son humour pince sans rire.
Nuit 17 à 52 de Christine and The Queens
Nuit 17 à 52 de Christine & The Queens
En signant avec Because, Christine & The Queens s’est donné les moyens de voir plus grand : un concert en tête d’affiche au Nouveau Casino, une mise en scène plus travaillée et ce bel 3e EP Nuit 17 à 52. Cet album, sur lequel on retrouve les titres The Loving Cup et
Nuit 17 à 52, mais aussi une reprise surprenante de William Sheller, montre bien toutes les facettes de l’artiste : anglais et français ; pop, électro, r’n’b, funk et tant d’autres.
Electric Lady de Janelle Monaé
Electric Lady de Janelle Monaé
Le talent et l’énergie de cette jeune Américaine ne cessent de surprendre. Janelle Monaé propose avec son 3e album Electric Lady une suite logique de The ArchAndroid. Nous sommes toujours dans un univers rétro-futuriste, en noir & blanc, empli de robots au grand coeur. Janelle a également convié quelques amis, comme Miguel sur le romantique Primetime ou Erykah Badu sur le funky Q.U.E.E.N.. Mais le tube incontestable de l’album est la chanson qui vous fera danser jusqu’à la fin du monde, Dance Apocalyptic
Les Chansons de l'innocence retrouvée d'Etienne Daho
Les Chansons de l’innocence retrouvée d’Etienne Daho
Il n’y a pas que l’innocence que l’on retrouve avec cet album : il y a aussi tout l’univers d’Etienne Daho ! Les mélodies magnifiques (La Peau Dure), les amours tourmentées (Le Malentendu), les voyages (L’Homme qui marche), les mauvais choix (Le Baiser du destin), les chansons qui font danser (L’Etrangère). Daho sait toujours s’entourer et a fait de nouveau appel à Jean-Louis Pierot pour des arrangements orchestrés de toute beauté. On croise également Dominique A, qui a écrit En Surface, ma chanson préférée de l’album, qu’il interprète en duo avec Daho sur la version deluxe de l’album.

Les meilleurs concerts de 2013

Je me rends compte avec horreur que j’ai fait plus de pots de départs que de concerts cette année. C’est ça aussi l’industrie musicale. Les concerts que j’ai préférés ont été :

  • Sophie Hunger à La Cigale en janvier : l’émotion et la convivialité sont encore rendez-vous.
  • Christine and The Queens en concert au Nouveau Casino en avril : une tête d’affiche bien mérité et pleinement assumée, avec plus de moyens, des danseurs et des musiciens.

La playlist de 2013

L’année ne serait pas complète sans une dernière playlist avec les chansons qui nous ont accompagné en 2013.

Avec Nine Inch Nails, London Grammar, Agnes Obel, White Lies, Granville, Arcade Fire, Arctic Monkeys, Kids In Glass Houses, Phoenix, Lorde, Rone, Clarika, etc.

Et pour réécouter les meilleurs titres de 2012, c’est par là.

Il ne faut pas confondre Groenland et Banquise

Quelque chose de tristouille et glacé dans l’air. L’automne s’installe et l’hiver vient. Un peu de musique de circonstance.

Groenland

Groenland
Groenland est un sextet de Montréal, formé en 2011, qui chante en anglais. On aime leur mélange de rock, de folk et parfois d’électro, le tout réchauffé par la voix de la chanteuse.

Banquise

Banquise
Banquise est un quartet de Bordeaux, formé en 2011, qui chante en anglais. On aime leur mélange de pop, d’électro, et parfois de cold wave. Le tout réchauffé par des sons tropicaux.

Jackson and His Computer Band – Dead Living Things

Jackson

Le Français Jackson and His Computer Band fait de la musique depuis 15 ans, mais Glow, qui vient de paraître, est seulement son 2e album. Ses morceaux sont de styles très différents, jamais très éloignés de l’électro, et évoquent les uns Air, les autres Nine Inch Nails ou encore Justice.

Dans la vidéo de Dead Living Things, on entend la voix la productrice britannique Planning To Rock et on pénètre dans une party étrange et macabre, où les convives s’amusent de façon très inégale.

Découvertes du moment : In The Valley Bellow, Chløë Black, Emily Wells, etc.

Comme je n’ai pas trop le temps d’écrire en ce moment, je vais mettre à contribution les blogs et sites que je suis pour vous faire découvrir quelques nouveautés pop, rock, voir folk électro ou gloom trip hop.

Coup de coeur pour la chanson Peaches du duo de Los Angeles In The Valley Below. Leur EP sera disponible fin septembre. On a hâte ! A écouter chez Scène 1425

Dans la famille soul rock d’Adele, il y avait déjà Chlöe Howl. Il faut maintenant compter sur la voix brûlante de la petite soeur gothique Chløë Black. Cette chanteuse franco-australienne vient de sortir une vidéo pour sa chanson Breaking Bad, inspirée de la série du même nom. A écouter chez Pause Musicale.

Le son sexy mais inclassable d’Emily Wells : un empilement d’électro, de folk et de soul. A écouter chez Rocknfool.

Pour prolonger l’été, vous pouvez vous laisser porter par la pop douce et estivale de Troumaca. A écouter chez Nom de Zeus Fabuleux.

Je vous parlais au printemps de la jeune chanteuse pop YADi. Elle vient de sortir un nouveau single, Creatures, un peu planant dont les bruits de fond rappellent Underwater Love de Smoke City. A écouter chez chez I’m hype ou j’essaie.

Cross My Heart and Hope to Die propose avec le titre Rollercoasting un titre entre trip hop (grosse influence de Massive Attack) et gloom. A écouter chez Music Ninja.

Kids In Glass Houses – Drive

Le groupe rock de Cardiff Kids In Glass Houses sortira le 30 septembre son 4e album, Peace. En voici le 1er single, Drive.

And if you wanna drive me out my mind
If you wanna see the things inside
Just say whenever, boy
Just say whenever girl
And if you wanna drive me out my mind
Baby, come with me, let’s go outside
Just say whenever, boy
Just say whenever, girl

Last Lynx – Killing Switch

Encore une trouvaille suédoise, avec le groupe pop Last Lynx. Formé en 2011, ce groupe de Stockholm s’est déjà fait repéré grâce au single Killing Switch.

Plus d’infos sur Last Lynx

Page Facebook de Last Lynx
Découvert chez A l’écoute.

Kodaline – Love Like This

Kodaline

Après deux beaux EP, le groupe irlandais Kodaline vient de sortir son premier album The Perfect World.

Des gens qui reprennent All My Friends de LCD Soundsystem façon folk sont forcément sympathiques. Et leurs textes causent d’amour avec une honnêteté désarmante.

A love like this won’t last forever
I know that a love like this won’t last forever
But I, I don’t really mind, I don’t really mind at all

Plus d’infos sur Kodaline

Site officiel de Kodaline