Archive for the ‘ Découverte musicale ’ Category

Grand Blanc – Degré Zéro

Grand Blanc

L’EP Grand Blanc du groupe du même nom est l’agréable claque de la rentrée, avec le mélange surprenant mais réussi de sonorités new wave et électro avec des textes français ciselés et expressifs.

On y entend deux voix très contrastées : celle douce et hésitante d’une jeune femme et celle éraillée et pleine de défi d’un homme qui aurait vieilli trop vite.

Les quatre titres de l’EP nous embarquent dans un univers à la fois punk et littéraire où le mal de vivre et les désarrois amoureux sont décris avec le vocabulaire du sport sur des boucles de claviers entêtantes.

La vidéo de Degré Zéro ajoute une touche de loose adolescente où l’on s’encannaille pour tuer le temps

Mathilde Forget – Les Détours

Mathilde Forget

Originaire de Grenoble, la jeune artiste Mathilde Forget n’a pour l’instant sorti qu’une poignée de chansons, mais il vous suffira d’entendre Les Détours pour être séduits. Citant Benjamin Biolay et Emilie Simon comme ses influences majeures, Mathilde Forget crée des atmosphères fortes où les arrangements minimalistes laissent la place à des textes intimistes.

Les Détours est sur l’EP Le Sentiment et Les Forêts, qui vient de sortir.

Marie-Flore – Fancy Me?

On aime By The Dozen, le premier album pop folk de Marie-Flore, à l’ambiance intimiste et mélancolique. La jeune artiste française évoque tour à tour Cat Power, Soko ou Lou Doillon. La chanson Fancy Me? choisie comme premier single est particulièrement pop et accrocheuse.

Moodoïd – La Lune

Le Monde de Moo

Coup de coeur pour Le Monde de Möö, le premier album des Français de Moodoïd. Un OVNI s’est posé sur Terre cette semaine, entraînant la chanson française dans une galaxie psychédélique inattendue. Le groupe est mené par Pablo Padovani, ancien guitariste du groupe Melody’s Echo Chamber, qui s’est entouré de 3 musiciennes. Le single La Lune se démarque, mais le reste de l’album est une réussite, continuant d’explorer une pop psychédélique, en abordant aussi des sons 1980s ou orientalisants, en jouant sur les rythmes et les harmonies vocales.

Rae Morris et Fryars – Cold

Cold est un morceau plein de promesses. Ce duo entre Rae Morris et Fryars, deux artistes britanniques s’apprêtant chacun à sortir son premier album, donne des frissons. La voix de Rae Morris est impressionnante, puissante et expressive. Celle de Fryars, plus discrète et masquée sous les effets, forme un écho qui colle au thème de la chanson, qui évoque un amour déclinant et glacial. Rae Morris rappelle London Grammar, car elle a en commun avec la chanteuse Hannah Reid une voix délicate qui peut faire preuve de puissance. On la verrait bien rencontrer le même succès que London Grammar l’année dernière.

Yael Meyer – Warrior Heart

La chanson Warrior Heart est extraite de l’album du même nom que l’Etats-Unienne Yael Meyer sortira en septembre.

I Am A Camera – Lost In Love

I Am Camera

I Am A Camera est un duo britannique, formé par Francesca Ross and Ian Watt, qui s’est fait remarqué par ses remix et par sa reprise de Rent des Pet Shop Boys. Ils jouent une synth pop dark et cachy, ce qui justifie amplement leur présence sur ce blog.

La vidéo, par contre, me dérange un peu, en particulier pendant le refrain. La manière dont est filmée Francesca me paraît déplacée, car elle est objectifiée, alors que les deux autres musiciens – bien qu’également sexualisés – n’ont pas le même traitement. C’est le mouvement de caméra des genoux jusqu’aux seins qui donne cet effet. Un bon exemple de male gaze. Et puis, il faut qu’elle arrête de se toucher les seins : ça fait complètement forcé.

Joseph – Cloudine

Joseph

Joseph est un groupe de dream pop composé de trois soeurs originaire de Portland, aux Etats-Unis. Elles sortent leu premier album Native Dreamer Kin. qui est disponible gratuitement sur Noisetrade.

Cloudine en est le premier extrait. Dans la vidéo, on voit les soeurs avancer dans la forêt et leur musique semble également tracer sa route, déterminée, entraînée par les harmonies vocales ensorcelantes.