Posts Tagged ‘ Nirvana

5 chansons pour se couper les cheveux en 4

Smells Like Teen Spirit

Le remède aux bad hair days, c’est de se mettre des bons trucs dans les oreilles.

Tom McRae – You Cut Her Hair (2000)

But I will find you still
Move in for the kill
You cut her hair

C’est avec son 2e single You Cut Her Hair que j’ai découvert Tom Mc Rae. C’est un morceau mélancolique, qui parle de regrets, mais probablement de ceux plus graves que « je suis défiguré des cheveux ! ».

Camille – La Jeune Fille aux cheveux blancs (2005)

Oh je veux partir sur la seule route
où il y a du vent
je suis la jeune fille aux cheveux blancs

La Jeune Fille aux cheveux blancs est la première chanson de Camille que j’ai entendue, car c’est elle qui démarre son 2e album, Le Fil. Le refrain pourrait laisser entendre que les voyages forment la jeunesse.

Pavement – Cut Your Hair (1994)

Darlin’ don’t you go and cut your hair
Do you think it’s gonna make him change?

Dans cet extrait du 2e album de Pavement, Crooked Rain, Crooked Rain, Stephen Malkmus et les gars t’expliquent que ça ne sert à rien de changer de coupe de cheveux, tu seras toujours un batteur minable dans un groupe indé minabe. Pas cool.

Willow Smith – Whip My Hair (2010)

I whip my hair back and forth
(Whip it real good)

Willow Smith a eu le droit pour ses 10 ans d’enregistrer son premier single, Whip My Hair. Et elle bouge bien ses cheveux, d’avant en arrière, elle bouge vraiment bien ses cheveux. Le plus navrant dans l’histoire, c’est qu’ils se sont mis à deux pour écrire les paroles.

Nirvana – Smells Like Teen Spirit (1991)

And I forget just why I taste
Oh yeah, I guess it makes me smile
I found it hard, it’s hard to find
Oh well, whatever, nevermind

Mais pourquoi Nirvana dans cette sélection ? Déjà, si vous l’ignoriez encore, apprenez que Teen Spirit est une marque de shampoing. Bon, en vrai, Kurt Cobain ne le savait pas quand il a écrit la chanson. Mais surtout, c’est Smells Like Teen Spirit qui nous a appris que, pour se la jouer en soirée, pas besoin de savoir danser, il suffit d’avoir les cheveux longs.

Florence + The Machine – MTV Unplugged

Florence + The Machine vient de sortir une album live MTV Unplugged. Enregistré le 15 décembre 2011 dans une synagogue de New York, cet album est dans la grande tradition MTV Unplugged. Mais si, si vous avez grandi dans les années 90, ça devrait vous causer. Nirvana, Eric Clapton anyone ?

J’ai trouvé cependant cet album de Florence Welsh décevant. Rien a dire sur la qualité des arrangements : Florence est accompagnée d’une chorale gospel de 10 personnes et d’un ensemble de cordes dont, bien sûr, une harpe, le son est superbe. Le problème que j’avais déjà ressenti lors de ses concerts, mais que je trouve flagrant dans un live enregistré, est que Florence Welsh a du mal à contrôler son énergie et la puissance de sa voix. Et parfois, ce n’est pas très juste ou alors elle change franchement la mélodie pour une impro pas tout à fait maîtrisée. En fait, tout ça rappelle plutôt une autre artiste qui a fait son MTV Unplugged et qui est plus connue pour la qualité de ses compositions que pour la technicité de sa voix : Alanis Morissette.

Le choix de chansons est impeccable avec exclusivement des petites merveilles : Cosmic Love, No Light, No Light, une reprise de Johnny Cash et June Carter, Jackson et un final grandiose avec Dog Days Are Over et Shake It Out.

A ce propos, la chanson Shake It Out est (très bien) utilisée dans l’un des derniers épisodes de How I Met Your Mother (saison 7 épisode 17 – No Pressure). C’est pour des scènes comme celle-ci que HIMYM est un classique. Ah ! La narration dans How I Met Your Mother… Pour les gens qui aiment qu’on leur raconte des histoires (contrairement aux enfants de Ted), c’est le bonheur.

How I Met Your Mother

And I’ve been a fool and I’ve been blind
I can never leave the past behind
I can see no way, I can see no way
I’m always dragging that horse around
All of his questions, such a mournful sound
Tonight I’m gonna bury that horse in the ground
So I like to keep my issues drawn
But it’s always darkest before the dawn

Foe – Bad Dream Hotline

Pochette de l'album Bad Dream Hotline

Le premier album de Foe, Bad Dream Hotline, est sorti le 16 janvier et c’est une bonne surprise. La jeune Britannique Hannah Clark, alias Foe, cite comme principales inspirations Nirvana et PJ Harvey et on sent une influence new wave, voire gothique, malgré son goût pour les perruques fluos. Mais derrière les grosses guitares et la grosse batterie, il y a des mélodies pop pas désagréables. C’est particulièrement flagrant sur son dernier titre, Cold Hard Rock.

Tyrant Song

Cold Hard Rock

Plus d’infos sur Foe

Page Myspace de Foe
Site officiel de Foe