Posts Tagged ‘ Goldfrapp

La playlist de mars 2017

playlist-mars2017

La playlist du mois est de retour ! Et pour mars, de plaisantes surprises, avec les nouveaux albums de Soulwax ou de Goldfrapp.
Et la belle découverte de Blondino : poésie nocturne et éthérée.

Pamela Hute (France – indie rock)
Juvelines (France – indie pop)
Goldfrapp (Royaume-Uni – electro)
Depeche Mode (Royaume-Uni – electro)
Charlotte OC (Royaume-Uni – r’n’b)
Soulwax (Belgique – electro)
Smith & Thell (Suède – folk)
PINS (Royaume-Uni – rock)
Spoon (Etats-Unis – rock)
Julia Holter (Etats-Unis – indie pop)
Blondino (France – chanson)

La playlist

La playlist dans le player ou dans le desktop Qobuz.

A écouter aussi

Playlist de janvier 2017 Playlist de décembre 2016

La playlist de septembre 2013

Playlist septembre 2013

En boucle ce mois-ci

Nine Inch Nails (Etats-Unis – post indus) : Trent Reznor est de retour et c’est bon.
London Grammar (Royaume-Uni – pop) après le buzz du single Wasting My Young Years, le groupe fait ses preuves avec un 1er album.
Janelle Monáe (Etats-Unis – new robot r’n’b) : l’album Electric Lady est enfin disponible et il n’est pas décevant.

Les nouveautés de septembre

Des sorties en pagaille, on est perdus, pas le temps de tout écouter !
Arctic Monkeys (Royaume-Uni – rock) : Je suis toujours aussi fan de Why’d You Only Call Me When You’re High.
Franz Ferdinand (Royaume-Uni – rock dansant) : l’album est sorti et on peut écouter en boucle Love Illumination.
Jackson and His Computer Band (France – électro)
Goldfrapp  (Royaume-Uni – pop)
The 1975 (Royaume-Uni – rock) : Ils nous avaient promis du sexe et maintenant du chocolat. On les adopte !

En vrac

Zowie (Nouvelle Zélande – pop mordante)
Heloise & The Savoir Faire (Etats-Unis – pop scintillante)
Arcade Fire (Canada – rock folk électro) : on sent le passage de James Murphy de LCD Soundsytem ! C’est troublant.
Girls In Hawaii (Belgique – pop folk)
Little Daylight (Etats-Unis – pop planante)
Overhead (France – rock punk jazz)
Chiddy Bang (Etats-Unis – hip hop)
Jono McCleery (Royaume-Uni – pop jazzy et étrange)
Iggy Azalea (Australie – hip hop)
Bebe Black (Royaume-Uni – pop)
PV Nova (France – homme orchestre à moustache)
Reuben Hollebon (Royaume-Uni – pop)
Emily Wells (Etats-Unis – folk électro)
Troumaca (Royaume-Uni – pop estivale)
PINS (Royaume-Uni – pop estivale)
Dream Koala (France – électro)
Zero 7 (Royaume-Uni – trip hop)

La playlist

Voici la playlist : des extraits ou l’intégralité pour les abonnés Qobuz dans le player et dans le desktop

A écouter aussi

Playlist d'août 2013Playlist de juillet 2013

La playlist de mars 2012

Playlist de mars 2012

Dans les nouveautés de mars

Si ces noms ne te disent rien, il faut sortir !
Ed Sheeran (British ginger head du moment), Pony Pony Run Run (french touch 2010s), WZRD (Kid Cudi fait du rock), Emeli Sande (fantôme de Unfinished Sympathy de Massive Attack), Katie Melua (sirène jazz).

Les nouveautés que tu dois bien aimer en disant tout de même « c’était mieux avant »
The Ting Tings (pop – c’était mieux quand ils osaient faire des tubes), School of Seven Bells (dream pop – c’était mieux quand ils étaient trois).

Et aussi
Soko (pop with frenchy accent – le premier album que l’on attendait plus), Miike Snow (electrotornade – nouvel album, yeah!), Band Of Skulls (rock), Rover (rock folk dépressif français), Alan Corbel (rock folk dépressif français), Hard-Fi (rock), The Jezabels (pop rock – Texas fait de la new wave).

Dans les sorties récentes

Beaucoup de reprises
Birdy reprend Phoenix et Cherry Ghost (pop crève-cœur), Mr. Little Jeans reprend Arcade Fire, Rodolphe Burger consacre un album entier au Velvet Underground, The Young Professionals transcende Ottawan.

La programmation du Festival Les Femmes s’en mêlent
Beth Jeans Houghton (folk lyrique), Christine & The Queens (électro pop – j’étais au concert au Point FMR hier, c’était top !), Dum Dum Girls (pop), Light Asylum (électro new wave), Still Corners (dream pop), Kap Bambino (électro bordelaise énervée), Dillon (pop), Le Volume Courbe (pop folk).

Des chansons qui trainent

Nouvelles têtes ou vieilles connaissances.
Lescop (petite obsession pop du moment), Howling Bells, Faithless (euro dance qui ne fout pas la honte), Louis XIV (rock sexy des 2000s), Ornette (pop fofolle), Grimes (electro pop).

Des questions métaphysiques
De l’humain, du robot, de l’animal, de l’extra-terrestre, du « qui suis-je ? », du « quel âge j’ai au fait ? » et « c’est quand l’été ? » avec les usuals suspects : Robyn, Katerine, Goldfrapp, Kit, Miike Snow et plein d’autres.

La playlist !

Avec le widget, tu peux écouter un extrait ; si tu es abonné Qobuz l’intégralité des chansons est dispo dans le player. Autre possibilité : cliquer sur les liens pour écouter les artistes déjà présentés sur le blog.

A écouter aussi

Playlist d'avril 2012 Playlist de février 2012

Mes albums préférés de 2010

Difficile de faire une sélection, vu que j’ai écouté peu d’albums en entier et que je n’écoute pas systématiquement tous les groupes à la mode qui se retrouvent dans les tops. Alors voici, non pas les meilleurs albums de 2010, mais tout simplement les albums de 2010 que j’ai préférés et qui m’ont le plus marquée.

1983 de Sophie Hunger, pochette de l'album
1983 de Sophie Hunger
Sophie Hunger a été une révélation pour moi : j’ai été séduite par les chansons, l’univers et la personnalité de la jeune songwriter. J’aime qu’elle mélange la soul et le jazz au rock, j’aime qu’elle chante en parfois en anglais et parfois en allemand. Je suis charmée par sa voix et les arrangements de ses chansons.
Et bien sûr, Sophie Hunger est merveilleuse sur scène. Lire mon compte-rendu du concert de Sophie Hunger à l’Atelier en décembre 2010.
Time For The Devil de John and Jehn, pochette de l'album
Time For The Devil de John and Jehn
C’est au festival Les Femmes s’en mêlent que je dois la découverte du duo français John and Jehn. J’ai été convaincue par l’album Time For The Devil, dont les chansons pop sont très réussies et accrocheuses.
J’ai pu les voir 2 fois en concert en 2010 : au festival LFSM (super) et à la Flèche d’or (assez bien).
The Suburbs d'Arcade Fire, pochette de l'album
The Suburbs de Arcade Fire
Arcade Fire ne s’est pas fondamentalement renouvelé avec l’album The Suburbs, mais que de belles chansons ! Des atmosphères poignantes et lyriques, des textes émouvants et drôles parfois. Voilà un groupe qui n’a pas volé sa place de chouchou du rock indé.
Encore un groupe qui assure sur scène. Lire mon compte rendu du concert à Rock en Seine 2010.
Twin Twin, pochette de l'album
Twin Twin (EP) de Twin Twin
Je ne sais pas si on peut considérer cet EP comme un album à part entière, mais ce serait dommage de faire un best of 2010 sans parler de Twin Twin. Ce fut une surprise que ce groupe qui mélange hip hop, chanson française et électro. J’ai vu le groupe à Rock en Seine et aux 3 Baudets et ce fut les 2 fois un plaisir. Les Twin Twin ont un sens du spectacle et de la mise en scène et donnent des concerts festifs et travaillés. J’ai été emballée par leurs chansons aux mélodies qui donnent envie de danser et aux textes qui donnent envie de rêver.
Body Talk de Robyn, pochette de l'album
Body Talk de Robyn
J’attendais avec impatience l’album en 3 parties Body Talk, successeur du formidable album Robyn de 2007. Le nouvel album est plutôt bon, mais je ne le trouve malheureusement pas aussi original que le précédent. J’ai l’impression que Robyn ose un peu moins et qu’elle ne se renouvelle pas assez. Reste de bonnes chansons que j’ai eu beaucoup de plaisir à écouter.
Lire ce que j’ai pensé des titres Fembot, Dancing On My Own et Hang With Me.
Treats de Sleigh Bells, pochette de l'album
Treats de Sleigh Bells
Avec leur son hip hop, electro et grunge, les Sleigh Bells ont de quoi surprendre. J’ai bien aimé leurs mélodies sucrées sur fond de grosses guitares électriques.
C’est le seul groupe de ma sélection que je n’ai pas encore vu sur scène. Le groupe new-yorkais a prévu quelques dates en Europe en début d’année. Ce sera peut-être le moment de se rattraper. Il seront à Strasbourg le 7 février.
Écouter Crown On The Ground et lire ma présentation du groupe.

Et aussi en 2010

2010 fut aussi l’année des retours attendus, plus ou moins réussis, de plusieurs artistes que j’apprécie : Philippe Katerine, Skunk Anansie, Trent Reznor, Tegan And Sara, Goldfrapp, Alain Chamfort, Massive Attack.

Mes concerts préférés : Sophie Hunger à l’Atelier, Florence and The Machine au Bataclan et le festival Les Femmes s’en mêlent. La programmation du festival 2011 commence à être annoncée. Je vous en reparle bientôt.

Et pour 2011

Des nouveaux albums prévus pour The Do, The Kills, The Ting Tings, Lykke Li et PJ Harvey.

Et je conclus en vous souhaitant une bonne année 2011, pleine de chansons, de découvertes musicales, de concerts et de procrastination sur Internet !

Et vous, quels sont les albums qui vous ont le plus marqués en 2010 ?

Penguin Prison – Something I’m Not

Quelle chance ! J’avais dans la tête la chanson Something I’m Not, une pépite électro pop comme j’aime. Et en me renseignant sur son auteur, Penguin Prison, je découvre que son clip vient de sortir ! Penguin Prison est le projet solo du New-Yorkais Chris Glover, qui s’est fait connaître par des remixes de Goldfrapp et d’Ellie Goulding. Something I’m Not est sorti sur l’EP The Worse It Gets.

Plus d’infos sur Penguin Prison

Page Myspace de Penguin Prison

Goldfrapp – Rocket

Goldfrapp s’apprête à sortir en mars son cinquième album, Head First.

Après Seventh Tree (2008), un album plus calme et rêveur et sans tube évident, Goldfrapp semble de nouveau avoir envie de nous faire danser. En tout cas, c’est ce que laisse croire le titre Rocket qui sort en single cette semaine. Le style est plus commercial, avec un son rappelant les années 80, entre disco et rock FM.

Le clip s’approprie avec humour des références années 80… et un poil machistes : gros camion, jolies donzelles en petite tenue et grosses lunettes de soleil. Tout ça pour une chanson qui encourage à se débarrasser des hommes indélicats de manière assez expéditive.

oo-ooh i got a rocket
oo-ooh you’re going on it
oo-ooh you’re never coming back

On a connue Alison Goldfrapp plus subtile, mais ça marche. J’espère juste que l’intégralité de l’album ne sera pas dans cette veine.

Plus d’infos sur Goldfrapp

Page Myspace de Goldfrapp
Site officiel de Goldfrapp