Archive for the ‘ Voyages ’ Category

Street art Berlin

2011 a été pour moi l’année de l’ouest. 2012 commence plutôt à l’est avec un nouveau boulot dans l’est de Paris (comprenez « dans Paris ») et un voyage à l’est de l’Europe.
Berlin, c’est le paradis du street art, avec des bâtiments parfois peu entretenus et des tags partout. Le reste du mur de Berlin est une galerie d’art officielle dédiée au graffiti, et tout ça au grand air (frais).

I Love Berlin

Never Forget

Don't tell mummy

Uberlegen

Où manger végétarien à Lisbonne ?

Soyons honnêtes, le Portugal, ce n’est pas vraiment le pays des végétariens. Mais Lisbonne est une capitale européenne, alors ne craignez guère, ça va bien se passer, même si votre guide vous dit (comme le mien qui datait un peu), que si vous êtes végétalien, il vaut mieux prévoir de vous faire vous-mêmes à manger. Dans quelques restaurants lisboètes, vous trouverez un ou deux plats végés, mais voici une petite sélection de lieux ou vous pouvez êtes sûrs de trouver votre bonheur. Alors bien sûr, ce n’est pas typiquement portugais, mais vous ne vouliez pas manger de la morue de toute façon, non ?

Bake The Difference

Restaurant végétalien à Lisbonne Bake The Difference

Pâtisserie et restaurant végétalien. Oui, vous avez bien lu, Bake The Difference est vegan. Alors on en profite, c’est pas tous les jours que les végétaliens peuvent manger dehors les yeux fermés. A vous les chocolats chauds au lait végétal, les gâteaux végans. Bake The Différence propose aussi des menus pour le déjeuner.

C’est bon, pas cher, végétalien et on est très bien accueilli : la serveuse (et certainement patronne du lieu) parle suffisamment bien français pour vous conseillez un muffin au potimarron.
Adresse : 23 rua de São José, Lisbonne (rue parallèle à l’avenida da Liberdade, entre les stations de métro Restauradores et Avenida)
Horaires : du lundi au vendredi de 8 h à 19 h.
Site de Bake The Difference

PSI

Restaurant végétarien à Lisbonne PSI

Restaurant végétarien. Ce restaurant a comme principal défaut d’être assez éloigné du centre. Son emplacement est par contre très agréable, car il se trouve sur une petite place arborée, ce qui permet de manger dehors au calme, éloignés des voitures. Le service est aimable et rapide, la cuisine est bonne avec plusieurs plats inspirés de la cuisine indienne, mais aussi un burger végé.

Adresse : Alameda St António Capuchos, Lisbonne (petite place entre les stations de métro Intendente et Avenida)
Horaires : du lundi au samedi de 12 h à 22 h.
Site de PSI

Os Tibetanos

Restaurant végétarien à Lisbonne Os Tibetanos

Restaurant végétarien. Le restaurant « Les Tibétains » est attenant à un centre bouddhiste. Vous y trouverez une cuisine simple et variée, avec quelques plats tibétains, mais aussi un gratin de pâtes au seitan et un steak de tofu au pistou. Le restaurant dispose d’un grand patio très agréable.

Adresse : 117 rua do Salitre, Lisbonne (entre les stations de métro Avenida et Rato)
Horaires : du lundi au vendredi de 12 h 15 à 14 h 15 et de 19 h 30 à 22 h et le samedi de 12 h 45 à 15 h et de 20 h à 22 h 30.
Site de Os Tibetanos

Street art à Lisbonne 3

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne 2

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

« Museums are dead, long live the streets »

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Street art à Lisbonne

Où manger végétarien à Prague ?

Où manger végétarien à Prague

J’ai eu la chance de passer quelques jours à Prague dernièrement. Dans mon esprit, la cuisine tchèque s’arrêtait au goulasch et je me demandais ce que j’allais pouvoir manger en tant que végétarienne. En fait, tout s’est bien passé et je voudrais vous faire profiter de mes bonnes adresses.

Quelques informations pratiques sur Prague et ses restaurants

Les principaux bâtiments, musées et monuments à voir se situent dans le 1er arrondissement de Prague (Praha 1) qui comprend la vieille ville (Staré Mesto), le quartier juif (Josefov) et, sur la rive ouest, le « Petit Côté » (Malá Strana) et le quartier du château (Hradčany). Prague 1, c’est un peu une ville-musée, avec des restaurants partout, des gens qui parlent anglais partout et des touristes partout. Attendez-vous à croiser des Français à tous les coins de rue ! Les rues ont parfois 2 noms et 2 numérotations. Oui, c’est un coup à s’embrouiller.

La monnaie est la couronne tchèque (CZK). Actuellement, 25 CZK valent environ 1 euro. La vie n’est pas très chère à Prague et c’est facile de s’en tirer pour moins de 250 CZK par personne pour un repas. Beaucoup de restaurants n’acceptent pas les cartes de crédits. Prévoyez du cash !

Le service n’est pas compris la plupart du temps. De ce que j’ai lu (et vécu !), ça ne se fait pas vraiment de laisser le pourboire sur la table : il vaut mieux dire au moment de payer quelle est la somme que l’on veut régler. Cela évite les incompréhensions.

Les Tchèques mangent assez tôt et, si vous vous pointez à 21 h un vendredi ou un samedi soir, il faut s’attendre à ce que se soit complet…

Certains restaurants sont fumeurs. La République tchèque est l’un des seuls pays de l’Union européenne à ne pas avoir mis en place de loi contre le tabac dans les restaurants et dans les bars. Cependant, beaucoup de restaurants sont non fumeurs. C’est le cas de la plupart des restaurants de ma sélection.

Je suis végétarien : Jsem vegetarián / Je suis végétarienne : Jsem vegetariánka. Ne me demandez pas comment ça se prononce.

La plupart des plats traditionnels tchèques comportent de la viande (porc et bœuf) : saucisses, charcuterie, goulasch. Le tout accompagné en général de pommes de terre ou de knedliky (sorte de pâte à pain compacte). Il y a beaucoup de restaurants italiens et indiens qui dépanneront les végétariens et quelques restos libanais pour les végétaliens. Mais il y aussi des restaurants qui proposent des plats végétariens.

J’ai trouvé ces restaurants grâce à un dossier de A tout Prague, au site Happy Cow (une référence pour trouver des restos végétariens partout dans le monde) et à mon guide Hachette de la collection « Voir ».

Maitrea

Restaurant végétarien Maitera

Sans conteste mon coup de cœur, Maitrea est un restaurant entièrement végétarien. Les plats végétaliens sont bien signalés. La déco est très jolie entre art déco et zen.

Les plats sont un peu fusion : spécialités asiatiques, paella, burger, sushis, burritos… revus façon végétarienne. Il y aussi un goulasch de seitan et j’ai testé le « vieux plat bohémien », mais c’était un peu bourratif. J’ai préféré le « Kung Pao » vegan. Il y a un large choix de thés et de jus de fruits.

6 rue Tynska ulicka, Prague 1. (Tout près de la place de la Vieille-Ville, derrière Notre-Dame de Týn.)
Horaires : lundi-vendredi 11 h 30-23 h 30, samedi-dimanche 12 h 00-23 h 30
Le site de Maitrea

Malý Buddha

Restaurant Maly Buddha

Ce « petit bouddha » est un restaurant omnivore tibétain, situé près du château dans une cave – ambiante tamisée et calme garantie !
La sélection végétarienne est clairement indiquée et elle conviendra aux végétaliens. La cuisine est saine et les produits, frais. Les rouleaux de printemps au tofu sont délicieux. J’ai pris l’assiette spéciale « Malý Buddha » et c’était beaucoup trop copieux.

Úvoz 46, Prague 1. (Près du château. A l’entrée principale du château, descendre la petite rue Ke Hradu, puis arrivés à l’Absinthe shop, tournez à droite pour remonter la rue Úvoz. Attention, la rue grimpe rude !)
Horaires : mardi-dimanche 12 h 00-22 h 30. Fermé le lundi.
Le site de Malý Buddha

Radost FX

Radost FX

Ce resto « principalement végétarien » (quelques plats avec du saumon) est au-dessus d’un club et à côté d’une boutique de musique. La déco fait dans le baroque contemporain. Le week-end jusqu’à 15 h, c’est exclusivement brunch. C’est plutôt plaisant, mais attention, il y a des œufs (brouillés ou au plat) partout et la sélection végan est très limitée. Le reste de la semaine, c’est pizza, tapas, burgers végétariens et grandes salades. Bon, mais pas extraordinaire. Agréable pour trainer le dimanche après-midi. Restaurant fumeur.

Bělehradská 120, Prague 2. (Près métro I. P. Pavlova et du musée national.)
Je ne connais pas les horaires, mais le Radost ferme tard, car il sert les clubeurs tard dans la nuit.
Le site de Radost FX

Klub Cestovatelů

Klub Cestovatelů

Ce restaurant omnivore est un « club de voyageurs », dont la cuisine s’inspire du Liban et de l’Inde. La sélection végétarienne est bien indiquée. Les plats sont simples et tiennent au corps : mezzés, currys… J’ai goûté à un plat de riz aux dates, aux noix de cajou et aux oignons frits : ça cale bien. Il y avait une exposition de photos d’animaux. Pas cher et agréable, le Klub Cestovatelů était blindé le vendredi soir.

Masarykovo nábřeží 22, Prague 1. (A 150 m du théâtre national, le long du fleuve.)
Horaires : lundi-jeudi 10 h-23 h, vendredi 10 h-24 h, samedi 12 h- 24 h, dimanche 12 h- 22 h
Le site de Klub Cestovatelů

Himalaya

Resto indien végétarien et omnivore sans prétention. Cuisine correcte, mais pas le meilleur restaurant indien que j’ai testé.

Soukenická 2, Prague 1. (Nord-est de la Vieille-Ville, pas loin de la maison municipale.)
Horaires : lundi-vendredi 11 h-23 h, samedi-dimanche 12 h-23 h
Le site de Himalaya

Klub Architectů

Situé dans des caves voutées, en dessous d’une galerie d’art et d’architecture, ce restaurant omnivore a une déco agréable. Le choix végétarien est très limité et pas folichon, mais bien indiqué. Regardez la carte en français à l’entrée pour être sûrs que ça vous plait. Je vous déconseille les soirs de week-end : il vous faudra réserver, vous devrez partager votre table si vous n’êtes que 2 et l’attente pour être servis est délirante. Nous avons attendu une heure, le temps de faire connaissance avec nos voisins de table… des Français.

Betlémské náměstí 5a, Prague 1. (A côté de l’église de Bethlehem, au sud de la place de la Vieille-Ville.)
Horaires : lundi-dimanche 11 h 30 -minuit.
Le site de Klub Architectů

Autres restaurants recommandés mais non testés

Lehká Hlava est un petit restaurant végétarien et salon de thé. Il vaut mieux vaut réserver. (Tél. : 222 220 665.) Même équipe que le Maitera.
Borsov 2/280, Prague 1. (Au sud du Pont Charles, pas loin du fleuve, dans une impasse.)
Horaires : lundi-vendredi 11 h 30-23 h 30, samedi-dimanche 12 h 00-23 h 30.

Country Life est une épicerie bio et un restaurant végétarien. Large choix de salades, mélanges de boulgour et de légumes, sandwiches.
Melantrichova 15, Prague 1. (Près de la place de la Vieille-Ville)
Horaires : lundi-jeudi 10 h 30-19 h 30, vendredi 10 h 30-15 h, fermé le samedi, dimanche 12 h-18 h.

Amana est un salon de thé et un resto végétarien et omnivore.
Záhořanského 6, Prague 2. (Près du parc Karlovo Namesci.)
Horaires : lundi-vendredi 11 h-22 h, samedi-dimanche 14 h-22 h.

Jiná Krajina est un resto végétarien et omnivore, qui propose une cuisine à base de produits frais.
Řeznická 4, Prague 1. (Près du parc Karlovo Namesci.)
Horaires : lundi-dimanche 11 h-23 h.

Govinda est un restaurant indien végétarien tenu par des adeptes de « Hare Khrishna ». Confort et prix modestes.
Soukenicka 27, Prague 1. (Au nord-est de la vieille ville.)
Horaires : lundi-vendredi 11 h 00-16 h 00.

Et aussi

J’ai enfin commencé à lire Faut-il manger les animaux ? de Jonathan Safran Foer et Hypathie semble l’avoir terminé puisqu’elle en parle dans sa dernière note.

Le documentaire de Marie-Monique Robin « Notre poison quotidien » sur les pesticides, aspartame et autres ingrédients toxiques passera mardi 15 mars à 20 h 40 sur Arte. Lire l’article Marie-Monique Robin, de la ferme familiale au film anti-pesticides (Rue 89), la présentation par Cultive ton jardin et l’interview du toxicologue André Cicolella (Télérama).

Bruxelles octobre 2010 – Javier Marin

Suite et fin des photos de Bruxelles avec les œuvres du sculpteur mexicain Javier Marin.

A l’occasion du bicentenaire du Mexique, la ville de Bruxelles expose le travail de Javier Marin. Les statues sont visibles autour du « Mont des Arts », la colline où se trouvent plusieurs musées nationaux. L’exposition De tres en tres (De trois en trois ») présente des sculptures de corps et de têtes immenses. Les œuvres sont en résine – on dirait de la cire -, ce qui leur donne un aspect organique. L’exposition de Javier Marin dure jusqu’au 28 novembre 2010.

Les photos ci-dessous ont été prises sur la place Royale et dans le musée des Beaux Arts.

Sculptures de Javier Marin à Bruxelles

Plus d’infos sur Javier Marin

Site officiel de Javier Marin

Bruxelles octobre 2010 – Insolites

Encore des photos de Bruxelles.

Insolites

Affiches politiquement correctes (« J’aime mon travail : mon patron est beau et gentil ») et moins correctes (« J’aime mon quartier : je jette mon chien ») ; art autour du Mail près du Parlement européen ; tags nucléaires ; hérissons et hiboux en peluche dans la vitrine de la boutique de jouets Grasshoper.
Insolites à Bruxelles