Clumsybaby

Blog musical pop, rock et electro

Scheiße! Les toilettes à Berlin

Aujourd’hui, je vous propose de philosopher à propos des lieux d’aisance allemands. Il sera ici question de caca, de féminisme inclusif et d’Hegel.

A Berlin, j’ai remarqué que de nombreux lieux publics (restaurants, bars, bureaux, musées…) avaient adoptés des toilettes mixtes, ou plutôt non genrées, c’est-à-dire qu’il n’y a a pas de WC spécifiquement pour les femmes ou pour les hommes. Tout le monde va au même endroit.

Il y a plusieurs avantages à cela :

  • Rendre les locaux plus accueillants pour les personnes trans, non binaires, queers… qui ne rentrent pas vraiment dans une seule des cases « homme » ou « femme ».
  • Eviter les files d’attente à deux vitesses quand il y a autant de cabines pour les hommes et les femmes, alors que les femmes passent plus de temps aux toilettes (elles doivent se déshabiller et gérer leurs règles) et que les hommes peuvent utiliser des urinoirs.

Dans son article sur le droit de pisser, Olympe et le plafond de verre évoque aussi les inconvénients des toilettes non genrées, qui semblent moins s’appliquer dans le contexte berlinois :

  • Les personnes avec un vagin risquent de s’asseoir sur des toilettes sales si les personnes avec un pénis visent mal. Cependant, il semblerait que, en Allemagne, les hommes s’assoient fréquemment pour uriner.
  • Les femmes risquent d’être agressées par les hommes dans ces endroits isolés. L’Allemagne étant un pays très sûr, ce risque est minime.

Le nombre important de chiottes non genrées est probablement spécifique à Berlin, qui est une ville progressive, et cela reste minoritaire. C’est quelque chose qu’on voit surtout dans les entreprises de la tech, qui font attention à encourager la diversité, ou dans les bars engagés.

Toilets pour tous les genres

« Tous les genres » : dans les locaux de « Delivery Hero ».

« 2 urinoirs, 1 cabine » : dans un restaurant

Image mélangée d’une femme en bleu et d’un homme en rouge : dans les bureaux de Thought Works

Une autre chose m’a surprise dans les toilettes allemandes, c’est la forme de la cuvette. Il y a comme un plateau non immergé à l’arrière de la cuvette. Cela a pour conséquence que les excréments s’y déposent au lieu de plonger au fond de l’eau et qu’ils sont bien visibles et odorants.

Ce design a choqué plus d’un nouvel arrivant. On n’a pas l’habitude de se retrouver confronté à sa propre merde comme ça. Les spéculations vont bon train. Ce design serait :

  • Pour économiser l’eau. (Les Allemands sont connus pour être assez écolos. Le recyclage mériterait un article à lui tout seul.)
  • Pour éviter les éclaboussures.
  • Pour effectivement observer son caca et repérer des éventuelles maladies.

Cette différence de forme entre les toilettes allemandes, françaises et britanniques aurait même été analysée par Hegel (d’après le sociologue et philosophe slovène Slavoj Žižek) qui y voyait une expression de la rigueur réflexive allemand, de la hâte révolutionnaire française et du pragmatisme utilitaire britannique.

Dans la plupart des bars allemands, les chiottes sont… comment dire… des lieux d’expression avec des tags et des autocollants militants en tout genre. On y trouve des pubs pour des mouvements écolos (Extinction Rebellion), des labels indés (Bis Aufs Messer), des boutiques de tatouages, des mouvements vegans, des cours d’allemand (Sprachmafia), des assos féministes…

Dernière expérience avec les chiottes à Berlin que je souhaite mentionner : j’ai séjourné dans un appartement avec des toilettes japonaises. On parle souvent de ce gadget pour le jet d’eau qui permet de bien se nettoyer les fesses (très pratique en pleine pénurie mondiale de PQ), mais jamais du siège chauffant. Hé bien, en hiver, c’est très agréable et on s’y habitue vite. Pas contre, ce n’est probablement pas très écologique.

Clumsybaby

2 réflexions sur « Scheiße! Les toilettes à Berlin »

  1. Haha quel bel article ! Merci ^^ J’ai aussi quelques photos de toilettes à Berlin qui sont de véritables oeuvres d’art mais n’avais pas encore remarqué le côté non mixte qui se développe ! Intéressant 🙂

  2. @Halloberlin,
    C’est vrai que les toilettes mixtes ne sont pas si fréquentes, mais j’en vois plus à Berlin qu’ailleurs.
    Egalement quand il n’y a qu’une cabine, c’est bien indiqué que c’est pour tout le monde, comme ça, on est sûr de ne pas se tromper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.