France Gall et Michel Berger – Superficiel et léger

Cette chanson me trotte dans la tête depuis un certain temps, alors, en ce vingtième anniversaire de la mort de Michel Berger, c’est le bon moment pour vous parler de Superficiel et léger, qui fait partie de mes classiques.

Pourquoi est-ce un classique ? Parce que, pour de la chanson française très datée (1992 donc), ce n’est pas trop pourri. Parce que, lorsqu’on a fait Starmania, on peut tout se permettre. Parce que les paroles sont tellement justes.

Sinon, c’est moi ou ça sent le play back ?

On nous dit fou, on nous dit ose, on change tout.
Assez d’orages, assez d’écrans, assez de boue.
Il faut vivre avec les idées qu’on s’en fait.
Il faudrait être… superficiel et léger.
Comme on voudrait certains soirs
Pouvoir un peu effacer le poids de nos mémoires.
Insensible au passé, invisible au radar.

Superficiel et léger, dans la douceur du soir.
Comme ces oiseaux des villes qui descendent vers la mer
Si belle, si belle, pour oublier l’hiver.

P.S. : Aucun lien de parenté, je précise.

  1. Aucun commentaire pour l'instant

  1. Aucun trackback pour l'instant